•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fiancée du maître, de Daniel Guilbeault

L'auteur Daniel Guilbeault

L'auteur Daniel Guilbeault

Photo : Claire Pontbriand

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Daniel Guilbeault est originaire de Lachine et vit à Montréal. Il fait partie des 20 auteurs en lice pour le Prix de la nouvelle Radio-Canada 2017.

Né le 11 septembre 1959, Daniel Guilbeault est poète, artiste, musicien, cinéaste et instructeur sportif.

Les premières lignes de sa nouvelle

« My Ly courait sur le trottoir, aveuglée par la lumière du jour, qu’elle n’avait pas vue depuis si longtemps. Elle s’arrêta et interpella un passant. "Dans quelle ville sommes-nous? En quel mois, en quelle année?" Il crut avoir à faire à une cinglée. Ses pieds étaient nus et ses cheveux, rasés. Elle était tatouée et portait une jaquette transparente blanche. "Nous sommes à Paris, le onze mai mille neuf cent soixante-dix-sept."

My Ly se mit à pleurer et traversa la rue, laissant l’homme pantois. Elle entra dans une boutique de vêtements et pria la vendeuse, une Française dans la cinquantaine, d’appeler la police. La femme hésita, elle allait fermer et elle ne voulait pas avoir d’ennui. Mais devant la pauvre fille qui sanglotait à moitié nue, elle n’eut pas le choix. Elle lui offrit des vêtements pour la couvrir et lui donna à boire en attendant les policiers. My Ly but un grand verre d’eau et alla s’asseoir au fond de la boutique, elle ne voulait pas être vue de la rue. La vendeuse la suivit et prit place en face d’elle. Elle la fixait avec un regard inquisiteur, sans oser la questionner. My Ly se dévoila. Elle avait tant besoin de se confier à quelqu’un. "J’ai été séquestrée, je viens de m’échapper... ça fait plus de six ans maintenant." Elle tremblait de tout son corps, la vendeuse s’approcha et la serra dans ses bras. Elle se présenta. "Je m’appelle Sarah et tu peux tout me dire." My Ly se sentit en confiance et lui raconta son histoire. »

Ce qu’en pensent nos lecteurs

Original, bien écrit, bien structuré et mené. Captivant. Lélia Young, lectrice 2017

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !