•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui sont les immigrants illégaux qui pourraient être expulsés des États-Unis?

Après le décret migratoire signé par Donald Trump, des migrants ont assisté à une réunion d'information à Chicago.

Après le décret migratoire signé par Donald Trump, des migrants ont assisté à une réunion d'information à Chicago.

Photo : Reuters / Joshua Lott

Radio-Canada

Dans son discours devant le Congrès américain hier soir, Donald Trump a une fois de plus abordé le thème de l'immigration illégale et a de nouveau promis qu'il expulserait des millions de sans-papiers qui ont des antécédents judiciaires ou qui sont soupçonnés d'avoir commis des crimes. Qui sont ces immigrants illégaux? Combien y en a-t-il? Portrait de la situation.

Un texte d'Olivier Bachand

On estime qu’un peu plus de 11 millions d'immigrants illégaux vivent présentement aux États-Unis, ce qui représente 3,5 % de la population américaine.

Selon une étude du centre de recherche Pew, la majorité des immigrants illégaux, soit 59 %, vivent dans six états américains : Californie, Texas, Floride, New York, New Jersey et Illinois.

Leur nombre est demeuré stable au cours des dernières années, après avoir atteint un sommet en 2007, avec un peu plus de 12,2 millions de sans-papiers à l'échelle du pays. En 2014, on comptait 11,1 millions d’immigrants illégaux.


 

Un peu plus de la moitié des immigrants illégaux vivant aux États-Unis, soit 5,8  millions de personnes, sont d'origine mexicaine.

Entre 2009 et 2014, leur nombre a diminué de près de 10 %. En raison de la crise financière mondiale, les Mexicains ont été plus nombreux à quitter les États-Unis qu'à y entrer.


 

Alors que l'immigration illégale en provenance du Mexique est en baisse, elle est en hausse en provenance de l'Amérique centrale, de l'Asie et de l'Afrique subsaharienne.

Force économique des immigrants illégaux aux États-Unis

  • 40 % de la main-d’œuvre agricole et 14 % des travailleurs de la construction en Californie sont des immigrants illégaux
  • Chaque année, les immigrants illégaux paient 11 milliards de dollars en impôts aux États-Unis

Combien de criminels sans-papiers?

Devant le Congrès mardi, Donald Trump s'est dit ouvert à une vaste réforme du système d'immigration, mais a de nouveau réitéré l'importance de renforcer les lois sur l'immigration afin d'assurer la sécurité dans les communautés américaines.

Selon le président Donald Trump, de deux à trois millions d’immigrants illégaux sont des criminels qui doivent être expulsés du pays.

Le président a d’ailleurs invité, pour son discours devant le Congrès, trois personnes qui ont chacune perdu un proche ayant été tué par un immigrant illégal.

En appliquant finalement nos lois en matière d'immigration, nous allons faire augmenter les salaires, aider les chômeurs, épargner des milliards et des milliards de dollars et rendre nos communautés plus sécuritaires pour tout le monde.

Donald Trump devant le Congrès américain

Par contre, les statistiques démontrent que les déclarations de Donald Trump concernant le taux de criminalité chez les immigrants illégaux aux États-Unis ne sont pas exactes.

Selon un rapport du département américain de la Sécurité intérieure publié en 2013, les États-Unis compteraient en fait 1,9 million de ressortissants étrangers susceptibles d'être renvoyés du pays parce qu'ils ont commis certains actes criminels en sol américain.

Toutefois, ce nombre n'inclut pas uniquement ceux qui sont entrés illégalement aux pays, mais aussi tous ceux qui ne sont pas citoyens américains.

Au-delà des sans-papiers ayant été reconnus coupables d'avoir commis des crimes, l'administration Trump souhaite aussi expulser ceux qui font l'objet d'accusations criminelles, ou tout simplement de soupçons.

Par exemple, les migrants ayant bénéficié indûment d'un programme public et ayant sciemment fait une fausse déclaration à une agence gouvernementale seraient aussi expulsés.

C'est sous l'administration du président Obama que le plus grand nombre d'immigrants illégaux ont été expulsés du pays. De 2009 à 2015, 2 509 451 sans-papiers ont été renvoyés des États-Unis.

Des quelque 235 000 immigrants expulsés en 2015, près de 140 000 avaient été reconnus coupables d'avoir commis un acte criminel.

Nouveaux arrivants

International