•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Resolute Bay, l'une des communautés les plus nordiques du Canada, en 11 photos

Vue d'ensemble sur Resolute Bay.
Vue d'ensemble sur Resolute Bay. Photo: Radio-Canada / Geneviève Normand
Radio-Canada

198 habitants. C'est la population du village de Resolute Bay, situé au nord du cercle polaire arctique. Ce petit hameau du Nunavut compte la deuxième communauté permanente la plus septentrionale du pays, après Grise Fiord. Coup d'oeil sur ce qu'un résident surnomme « le paradis glacé ».

Un photoreportage de Geneviève Normand

Chaque année, du 29 avril au 13 août, le soleil brille 24 heures sur 24 à Resolute Bay.Chaque année, du 29 avril au 13 août, le soleil brille 24 heures sur 24 à Resolute Bay. Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

Resolute Bay est située à 74 degrés de latitude nord. Jusqu'à la mi-février, la région ne voit pas la lumière du jour. À l'inverse, au solstice d'été, le soleil ne se couche jamais.


En hiver, la température moyenne est de -13 degrés Celsius; en été, les températures peuvent grimper au-dessus de 8 degrés Celsius. En hiver, la température moyenne est de -13 degrés Celsius; en été, les températures peuvent grimper au-dessus de 8 degrés Celsius. Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

Sur la route (de gravier en été) qui mène de l'aéroport au village de Resolute Bay, les paysages sont blancs et vastes. Les températures sont également extrêmes. Février marque le mois le plus froid de l'année avec une température moyenne de -32,4 degrés Celsius, sans compter le refroidissement éolien.


Deux chiens de traîneaux attendent leur maître, à quelques pas du village.Deux chiens de traîneaux attendent leur maître, à quelques pas du village. Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

Le hameau compte quelques édifices municipaux, tels qu'un aréna, une école, une chapelle, un magasin général et un bureau de poste.


La langue maternelle de la majorité des élèves est l’inuktitut. La langue maternelle de la majorité des élèves est l’inuktitut. Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

L'école Qarmartalik de Resolute Bay accueille 54 élèves de la maternelle à la 12e année. Dix personnes – des enseignants et le personnel administratif – y travaillent.


Ce sont des membres laïques de l'Église anglicane St. Barnabus qui s'occupent des services religieux réguliers.Ce sont des membres laïques de l'Église anglicane St. Barnabus qui s'occupent des services religieux réguliers. Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

La chapelle de Resolute Bay est située en plein coeur du village.


La coopérative est le seul magasin de vente au détail de Resolute Bay. Parfois, le mauvais temps retarde la livraison de certains produits, qui arrivent par avion. La coopérative est le seul magasin de vente au détail de Resolute Bay. Parfois, le mauvais temps retarde la livraison de certains produits, qui arrivent par avion. Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

Le magasin général, communément appelé la coop Tudjaat, vend des produits alimentaires - dont des fruits -, des vêtements, des produits hygiéniques, etc.


Le PPCP fournit un appui logistique au Centre de formation des Forces armées canadiennes dans l’Arctique ainsi qu’aux organismes gouvernementaux canadiens, universités, organismes du Nord et groupes indépendants qui font de la recherche à Resolute Bay.Le PPCP fournit un appui logistique au Centre de formation des Forces armées canadiennes dans l’Arctique ainsi qu’aux organismes gouvernementaux canadiens, universités, organismes du Nord et groupes indépendants qui font de la recherche à Resolute Bay. Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

Des barils de diésel sont empilés à l'extérieur des installations du Programme du plateau continental polaire (PPCP), à Resolute Bay. Le Nunavut a la particularité de dépendre exclusivement des combustibles fossiles pour produire de l’électricité. Les petites communautés sont alimentées par des générateurs au diésel.


Matthew Manik est un ranger canadien. Les rangers effectuent des missions de sécurité nationale et de protection civile dans les régions isolées et peu peuplées du nord du Canada. Matthew Manik est un ranger canadien. Les rangers effectuent des missions de sécurité nationale et de protection civile dans les régions isolées et peu peuplées du nord du Canada. Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

Matthew Manik, âgé de 36 ans, est né et a grandi à Resolute Bay. Il est membre des Rangers canadiens et pratique des exercices de survie dans l'Arctique avec les Forces armées canadiennes.

Que voudrait-il que la population du sud sache à propos de Resolute Bay? « C'est mon paradis glacé. Je ne veux pas qu'il se détériore. »

Matthew Manik découpe de la neige pour construire un igloo.Matthew Manik découpe de la neige pour construire un igloo. Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

Ces igloos situés à quelques kilomètres de Resolute Bay prennent une journée à être construits.


Lors de l’opération Nunalivut, une opération de souveraineté menée chaque année dans le Nord canadien depuis 2007, les militaires canadiens pratiqueront des techniques de survie. Lors de l’opération Nunalivut, une opération de souveraineté menée chaque année dans le Nord canadien depuis 2007, les militaires canadiens pratiqueront des techniques de survie. Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

Des militaires dorment à l'intérieur de ces igloos dans le cadre de l'Opération Nunalivut, une opération de contrôle et de surveillance du Grand Nord à laquelle participent des membres de l'aviation, de la marine et de l'armée de terre des Forces armées canadiennes.

 

Arctique

Société