•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 1 M$ amassés pour les victimes de l'attentat de Québec

Près d'un million de dollars pour les victimes de l'attentat de Québec

Un mois après la fusillade à la grande mosquée de Québec, une somme d'environ 857 000 $ a été recueillie jusqu'ici pour venir en aide aux survivants et aux familles éprouvées par la tragédie. Des élèves de l'École d'éducation internationale Notre-Dame-des-Neiges, à Québec, fréquentée par le fils d'un des cinq blessés de l'attentat, ont aussi apporté leur contribution à leur façon.

Un texte de Cathy Senay

Les élèves de la sixième année de l'établissement primaire vont remettre, mardi, un montant d'environ 800 $ au Centre culturel islamique de Québec.

« C'est excellent, ça montre que l'école est ouverte sur les autres. Elle est là pour aider. On entend toujours que l'école a besoin d'aide. Mais là, c'est l'école qui aide la société », souligne fièrement Saïd Akjour, blessé par balle à l'épaule lors de la fusillade du 29 janvier qui a fait 6 morts.

Zaky, le fils de Saïd, est en première année à l'École d'éducation internationale Notre-Dame-des-Neiges. Des élèves de l'établissement vont se déplacer à la mosquée en après-midi pour remettre l'argent amassé.

« Le fait qu'ils vont aller visiter la mosquée, ça va leur donner un aspect vraiment concret de c'est quoi une mosquée. Moi, j'encourage beaucoup ça », dit Saïd Akjour.

L'homme, qui est préposé aux bénéficiaires dans un CHSLD, se trouve actuellement en convalescence chez lui afin de reprendre des forces dans son bras. « Les images de la fusillade sont encore là, elles sont très vivantes », témoigne-t-il.

Saïd Akjour et son fils ZakySaïd Akjour et son fils Zaky Photo : Radio-Canada

Des fonds à distribuer

Au cours des dernières semaines, le gouvernement Couillard et l'administration Labeaume ont versé chacun un montant de 50 000 $, un total de 100 000 $ en fonds publics, afin de venir en aide aux familles des victimes de l'attentat.

Des dons privés ont aussi été sollicités. La campagne de financement la plus importante est celle de DawaNet Canada, avec près de 392 000 $ amassés jusqu'ici. L'objectif de l'organisme est d'atteindre une somme de 400 000 $ d'ici la fin de la campagne, le 5 mars. DawaNet Canada souhaite distribuer ces fonds aux familles plus tard en mars.

La campagne de financement d'Islamic Relief Canada a également permis d'amasser 320 000 $. De ce montant, 50 000 $ ont servi à payer les funérailles.

Le responsable et porte-parole Zaid Al-Rawni veut clore la campagne de financement dimanche prochain. Une rencontre est prévue avec les familles au Centre culturel islamique pour la fin mars pour distribuer les fonds.

Cet organisme a demandé l'aide du National Center for Victims of Crime pour diviser l'argent de façon équitable entre les veuves et les personnes blessées.

La campagne de financement d'Alexandre Champagne, le cofondateur du blogue Trois fois par jour, a aussi permis de recueillir à ce jour 45 200 $ en dons qui ont été confiés au Centre culturel islamique. L'argent recueilli pour les victimes s'élève ainsi à plus de 857 000 $.

17 orphelins

Saïd Akjour a reçu pour sa part 8000 $ du Centre culturel islamique. Il croit en l'intégrité et en la transparence de l'organisme, mais aimerait la création d'une « cellule » le temps de répondre aux questions liées aux dons.

« Les 17 orphelins sont ceux qui en auront le plus besoin. Et après, on ira avec le degré de la blessure », mentionne-t-il.

Saïd Akjour souhaiterait que son fils notamment reçoive de l'aide. « Ça prend des gens qui savent comment diviser ça », souligne-t-il.

Québec

Société