•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baisse importante des stocks de crabes des neiges à Terre-Neuve

Du crabe des neiges

Du crabe des neiges

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

Mauvaise nouvelle pour l'industrie du crabe des neiges à Terre-Neuve-et-Labrador : d'après les plus récentes estimations de Pêches et Océans Canada, le stock de crabes des neiges au large des côtes de la province a diminué de 40 % l'an dernier.

D’après un avis préparé par l’évaluateur principal de ce stock au ministère, Darrell Mullowney, le nombre de jeunes crabes dans la zone qui s’étend du sud du Labrador jusqu’à la côte sud de l’Île de Terre-Neuve est à son niveau le plus bas depuis trois ans.

En fait, la biomasse de crabe exploitable - susceptible d’être pêchée - a diminué de 80 % depuis 2013.

« Ce sont des nouvelles terribles, terribles pour les gens de l’industrie », se désole Keith Sullivan, président du syndicat des pêcheurs de Terre-Neuve.

Il rappelle que le crabe des neiges est l’espèce la plus lucrative pour l’industrie des pêches de la province en ce moment.

Les changements climatiques en cause

Selon Darrell Mullowney, le réchauffement des océans est la cause principale de ce déclin, la même qui explique la diminution du stock des crevettes dans la zone 6, au large de Terre-Neuve.

En présentant ses estimations lundi, il a expliqué que l’environnement joue un grand rôle dans la croissance des crabes, à toutes les étapes de leur vie. D’ailleurs, les jeunes crabes ont de meilleures chances de survie dans les eaux plus froides.

« Au cours de la dernière décennie, nous avons assisté à une tendance du réchauffement des océans, a-t-il dit. Et cette tendance n’a pas été favorable à la productivité du crabe des neiges. Nous voyons un déclin à long terme de ce stock. »

La situation est encore pire dans les eaux internationales des Grands Bancs de Terre-Neuve, où les prises de crabes des neiges ont atteint un creux historique en 2016, a noté M. Mullowney.

Le déclin des stocks de crabes des neiges est d’ailleurs un phénomène mondial, selon lui. Il touche particulièrement les zones plus au sud.

Des scientifiques du ministère présenteront leurs évaluations aux pêcheurs au début mars avant de soumettre leurs recommandations concernant les quotas de pêche pour 2017 aux gestionnaires de Pêches et Océans Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Industrie des pêches