•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sort des enfants de réfugiés nés au Canada

Le sort des enfants de réfugiés nés au Canada

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Au cours des quatre dernières années, 43 000 personnes ont été renvoyées du Canada, la plupart vers leur pays d'origine. La majorité d'entre elles avaient demandé le statut de réfugié, qui leur a été refusé. Ces dizaines de milliers de personnes étaient souvent accompagnées d'enfants, nés au Canada, donc citoyens canadiens.

Ces petits sont forcés d'aller vivre dans le pays de leurs parents. C'est le cas de Lalla, une jeune Mauritanienne, et de son fils de 3 ans dont le sort se jouera mardi. Elle comparaîtra pour une ultime audience afin d'éviter l'expulsion.

Elle est arrivée à Montréal en 2013, enceinte, en provenance des États-Unis. Son mari, resté aux États-Unis, vient d'être reconnu comme réfugié là-bas. Parce qu'il a milité pour les droits des esclaves, issus comme lui des castes inférieures, il ne peut retourner en Mauritanie.

Mais Lalla n'a pas eu la même chance au Canada. À la Commission du statut de réfugiés, on n'a pas cru son histoire et sa demande a été refusée.

Alexandra Szacka l'a rencontrée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !