•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sirop d'érable est déjà dans la bouilloire

Une cuillère de sirop.

Sirop d'érable

Photo : iStock

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le redoux des derniers jours a permis à certains acériculteurs québécois d'entamer leur saison et même de produire leur premier sirop.

Le président de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, Serge Beaulieu, a lui-même pu profiter du temps clément pour lancer sa saison, dans le secteur d’Ormstown, en Montérégie.

Il souligne que sa production a débuté dimanche dernier, comme pour plusieurs autres acériculteurs du sud-ouest de la province.

M. Beaulieu affirme qu'« on est en avance sur les trois dernières années », mais que « ce n'est pas du jamais vu ».

Les températures ont été très douces depuis une semaine, mais elles risquent de chuter au cours des prochains jours, ce qui n'inquiète pas le président de la Fédération. « Bien au contraire », précise-t-il. « Un petit gel ferait du bien à la production ».

Serge Beaulieu ne peut prédire si la saison sera aussi bonne que l'an dernier qui a été « exceptionnelle ». En moyenne, chaque entaille au Québec avait produit 3,4 livres (1,5 kg) de sirop, comparativement à 2,4 livres (1 kg) habituellement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !