•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un rassemblement pour parler environnement à Edmonton

La ministre de l'Environnement Shannon Phillips

La ministre de l'Environnement Shannon Phillips espère que ces conférences vont permettre de créer des dialogues entre les communautés civiles, autochtones et l'industrie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une série de conférences sur l'environnement se tient jusqu'à samedi au centre Shaw d'Edmonton. C'est l'occasion pour les organismes d'échanger sur les défis environnementaux qui touchent la société albertaine.

Travailler ensemble pour l'environnement : c'est le fer de lance de la ministre de l'Environnement, Shannon Phillips, qui a ouvert l'événement d'Ecotrust vendredi matin.

C'est une occasion pour les groupes, l'industrie, la société civile et la communauté autochtone d'avoir un dialogue et de regarder vers le futur, afin d'établir des stratégies pour définir comment ils vont pouvoir travailler ensemble pour protéger l'environnement.

Shannon Phillips, ministre de l'Environnement

Les changements sociaux et économiques qui ont des impacts sur les enjeux environnementaux seront abordés durant les conférences.

Quelque 200 citoyens issus d'organismes environnementaux, du gouvernement albertain et des Premières Nations ont répondu à l'appel de l'organisme Ecotrust, qui organise l'événement depuis deux ans.

Natalie Odd

Natalie Odd travaille pour l'organisme Ecotrust.

Photo : Radio-Canada

Selon la coordonnatrice de l'événement, Natalie Odd, cette rencontre annuelle est importante pour générer des liens entre les différents organismes. « Nous allons discuter des nouvelles stratégies, des priorités à aborder », indique-t-elle.

Elle se réjouit également de voir que les jeunes sont venus en plus grand nombre cette année et que des communautés des Premières Nations sont aussi présentes. Elle s'intéressera, de son côté, tout particulièrement à la conférence sur l'écopsychologie.

« C'est important pour nous d'apprendre comment on peut traduire des informations, des choses directement liées aux gens, qui peut-être ne pensent pas au sujet [de l'environnement] tout le temps », explique-t-elle.

Teigan Kopec travaille pour sa part avec l'organisme Next Steps sur le programme sur les changements climatiques de la province. Elle espère recueillir différents avis durant les périodes d'échanges.

« Parler des problèmes environnementaux avec un point de vue différent, comme celui des Premières Nations ou des femmes, comment peuvent-ils voir l'environnement? Et avec ces perspectives différentes, comment trouver de nouvelles solutions? » illustre-t-elle.

Il sera aussi question du rôle du gouvernement dans la prise des décisions. Shannon Phillips suivra de près les discussions. Un programme de système solaire résidentiel sera quant à lui annoncé lundi, a fait savoir la ministre.

Alberta

Protection des écosystèmes