•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sort frappe Jane Channell aux mondiaux de skeleton

Jane Channell

Jane Channell

Photo : Getty Images / Alexander Hassenstein

Radio-Canada

La skeletoneuse canadienne Jane Channell occupait le sommet du classement à mi-chemin des Championnats du monde à Königssee, vendredi, avant que la Fédération internationale de bobsleigh et de skeleton (IBSF) choisisse d'annuler la deuxième manche.

Les conditions du parcours se sont largement détériorées durant la deuxième course en raison des abondantes chutes de neige. Cela a ainsi favorisé les premières athlètes à s'élancer. L'instance suprême du bobsleigh et du skeleton mondial n'a eu d'autre choix que de retirer la deuxième manche de l'épreuve qui en compte habituellement quatre.

Channell est donc retournée en 12e place. La Britanno-Colombienne a signé un temps initial de 52 s 69/100, un retard de 67 centièmes de seconde sur la détentrice du meilleur chrono, l'Allemande Jacqueline Lölling (52,02 s).

« À la ligne de départ, nous étions tous conscients qu'il était devenu impossible d'obtenir de bons temps. La piste était couverte de neige, ce qui nous ralentissait vraiment. La décision d'annuler la manche était tout à fait juste », a dit Lölling.

Cette dernière a devancé sa compatriote Tina Hermann (52,08 s) et l'Albertaine Elisabeth Vathje (52,27 s). La révélation canadienne cette saison en Coupe du monde Mirela Rahneva (52,37 s) a conclu au 6e échelon.

« La neige sur la piste était comme un frein, même si ma course n'était pas si mauvaise. Bien sûr, le skeleton est un sport extérieur. À mon avis, il n'y avait pas d'autre option que d'annuler cette course », a avancé Hermann.

Vathje et Rahneva ont été grandement avantagées par l'annulation de la deuxième manche. Elles ont fait les frais des intempéries et se seraient retrouvées en fond de peloton, respectivement 19e et 20e, si l'IBSF avait maintenu les seconds chronos.

Du côté des hommes, les deux courses ont été disputées en totalité. Fidèle à ses habitudes, le Letton Martins Dukurs (1:41,95) a dominé ses rivaux. Le Russe Nikita Tregybov (1:42,71) et l'Allemand Alex Jungk (1:42,81) l'ont suivi avec des écarts de 76 et 86 centièmes de seconde.

Dave Greszczyszyn (1:44,38) a signé la meilleure performance canadienne avec une 10e position. Barrett Martineau (1:44,74) et Kevin Boyer (1:45,55), respectivement 13e et 22e, se sont également élancés sur la piste allemande.

Les deux dernières manches pour les femmes se tiendront samedi (dans la nuit au Québec, à 2 h 30 et 4 h 30), tandis que les hommes devront patienter à dimanche pour les manches trois et quatre, aussi disputées aux mêmes heures que les femmes à l'heure de l'Est.

Bobsleigh et skeleton

Sports