•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ligue étudiante de sports électroniques Cyber Espoirs voit le jour au Québec

Plusieurs joueurs enlignés sur une longue table, regardant leur écran et les mains sur le clavier, jouant à un jeu vidéo lors d'une compétition.
Des joueurs d’un jeu vidéo assis devant leur écran lors d’une partie d'une compétition. Photo: Radio-Canada / Simon Rail Laplante

Les équipes des cégeps et des universités du Québec peuvent maintenant s'inscrire au sein de la ligue Cyber Espoirs (LCE), fondée par la Fédération québécoise de sports électroniques (FQSE). À compter de la session d'automne 2017, les étudiants pourront former une ou deux équipes par établissement d'enseignement pour y affronter d'autres participants de la province au jeu Overwatch.

Un texte de Simon Rail Laplante

La ligue organisera des parties compétitives et un championnat annuel entre les établissements d’enseignement de la province, rassemblant ainsi les meilleurs joueurs du milieu et assurant un meilleur encadrement de ce type de compétition. La LCE sera composée d’équipes formées par les associations étudiantes membres de la FQSE.

Logo de la ligue Cyber Espoirs (LCE)Logo de la ligue Cyber Espoirs (LCE) Photo : Fédération québécoise de sports électroniques

La LCE sera officiellement inaugurée le 1er avril prochain avec la tenue de qualifications en ligne des équipes inscrites. Les huit meilleures équipes composeront la division A et les trois meilleurs d'entre elles se partageront une bourse de 2500 $. Les équipes éliminées formeront la division B, mais pourront passer en division A si elles se classent bien… détrônant ainsi les pires équipes de la division A.

La première année, les efforts de la ligue seront concentrés sur le jeu Overwatch. La FQSE désire toutefois proposer une plus vaste sélection de jeux adaptés aux sports électroniques, notamment League of Legends et Counter-Strike.

Scène de combat entre des personnages du jeu OverwatchCapture d'écran du jeu Overwatch Photo : Blizzard Entertainment

Plusieurs équipes prêtes pour la ligue

Au Québec, on dénombre déjà une dizaine de clubs universitaires composés parfois de plusieurs équipes de sports électroniques. Celles-ci participent à des tournois nord-américains, mais compétitionnent rarement dans la Belle Province. En l’absence d’une organisation officielle au Québec, les équipes s’inscrivaient surtout au sein de Tespa, la ligue collégiale américaine.

Les clubs québécois se préparent actuellement au début des qualifications de la LCE en choisissant quelles équipes représenteront chaque établissement d’enseignement.

La présence d’une structure plus locale comme la LCE va certainement aider à faire mieux connaître le sport électronique au Québec. Il est donc d'autant plus important qu'un maximum d'établissements soit représenté dans cette ligue pour que les administrations scolaires comprennent l'engouement au Québec pour le sport électronique.

Théophile Hladky, fondateur et coordinateur général des Faucons de Montréal
Logo de la Fédération québécoise de sports électroniques (FQSE)Logo de la Fédération québécoise de sports électroniques (FQSE) Photo : Fédération québécoise de sports électroniques

Les projets de la FQSE

Sur son site Internet, la Fédération explique qu’elle a pour mission de promouvoir et de soutenir le développement du sport électronique au Québec, notamment dans les milieux scolaires, en plus d’appuyer les joueurs et les entrepreneurs qui souhaitent évoluer dans le milieu des jeux vidéo compétitifs.

La FQSE œuvre actuellement auprès du gouvernement pour être reconnue comme une régie sportive au même titre, par exemple, que le Réseau du sport étudiant du Québec. Il serait ainsi plus facile pour les organisations et les équipes de sports électroniques de bénéficier des programmes d’aide financière.

Jeux vidéo

Techno