•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contre le transfert d’artefacts de Québec à Gatineau

La députée Agnès Maltais a déposé une motion pour que les artefacts soient conservés dans la région de Québec.
La députée Agnès Maltais a déposé une motion pour que les artefacts soient conservés dans la région de Québec. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les élus de l'Assemblée nationale ont adopté, jeudi, une motion visant à réprouver la décision de Parcs Canada de transférer à Gatineau de nombreux objets historiques entreposés dans la région de Québec.

La motion a été déposée par la députée péquiste de Taschereau, Agnès Maltais. Elle demandait que l’Assemblée nationale « dénonce la décision de Parcs Canada de transférer des millions d’artefacts à Gatineau et demande au gouvernement d’exiger que nos artefacts demeurent dans notre capitale nationale ou dans la nation micmaque. »

Le résultat de la motion adoptée à l'unanimité sera envoyé à Ottawa aux ministres Judy Foote et Mélanie Joly, respectivement ministre des Services publics et de l’Approvisionnement et ministre du Patrimoine.

Le dépôt de la motion suivait les révélations du quotidien Le Soleil, un peu plus tôt jeudi matin, selon lequel le gouvernement fédéral irait de l’avant avec le projet de rassembler des collections d'objets historiques de cinq villes au pays, dont celle de Québec, dans un bâtiment neuf à Gatineau.

Selon une lettre signée du directeur de Parcs Canada obtenue par Le Soleil, Parcs Canada compte inaugurer la nouvelle installation d'ici le printemps 2019.

La Ville veut conserver ses artefacts

L'administration Labeaume s'oppose également à la décision de Parcs Canada de rapatrier les artefacts à Gatineau.

La responsable du patrimoine à la Ville de Québec, Julie Lemieux, souhaite plutôt que des sommes soient allouées à Québec pour que les artefacts puissent demeurer dans la région.

« Au lieu d’investir 45 millions pour un nouveau bâtiment à Gatineau, qu’ils nous donnent quelques millions ici à Québec pour qu’on puisse conserver ces artefacts à Québec qui est vraiment le berceau de la francophonie en Amérique du Nord on aimerait bien conserver ce qui nous appartient ici. »

Le maire Labeaume estime quant à lui que la démarche de Parcs Canada « manque de sensibilité ». « Il me semble c’est une grosse décision d’administrateur qui n’a pas vu plus loin que son nez, c’est bien regrettable, alors on n’est pas plus d’accord aujourd’hui qu’il y a trois ans. »

Il y a 3 ans sous le gouvernement conservateur, la Ville avait déjà signifié son désaccord.

Le transfert toucherait des milliers de caisses d'objets de valeur patrimoniale actuellement conservés dans des entrepôts de l'avenue Newton et de Beauport. Les objets présentement exposés dans les parcs nationaux et les lieux historiques ne seraient pas visés par ce transfert.

Québec

Politique