•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une conférence sur les villages disparus du Témiscamingue

Église de la mission de long-point en 1929

Église de la mission de long-point en 1929

Photo : Société d'histoire du Témiscamingue

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Société d'histoire du Témiscamingue organise une conférence ce jeudi sur les villages disparus du Témiscamingue.

Dominic Bérubé effectue des recherches depuis 2012. Le conférencier, un musicien passionné d'histoire, abordera les lieux oubliés du vieux Témiscamingue. Il y en aura plus d'une quarantaine en tout.

« Je me suis dit que pour être fier d'être Témiscamien, pour être fier de notre région, pour savoir aussi où on s'en va, bien il faut savoir d'où on arrive. Je pense que c'est super important de garder en mémoire ce qui s'est fait et comment notre région est née. Qu'est-ce qui a pas fonctionné [à propos] des endroits qui ont disparu complètement? C'est important de s'en rappeler. Il y a des sépultures dans le bois, il y a des gens qui sont complètement oubliés. Donc, moi je trouvais ça important de préserver et de promouvoir l'histoire du Témiscamingue », explique-t-il.

M. Bérubé souhaite poursuivre son travail de recherche encore quelques mois dans le but ultime de publier un ouvrage sur les lieux disparus du Témiscamingue en 2018.

Le conférencier sera en entrevue à l'émission Des matins en or, jeudi, à 7h20.

Bâtiments de Hunter's Point (date inconnue)Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Bâtiments de Hunter's Point (date inconnue)

Photo : Société d'histoire du Témiscamingue

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !