•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

13 plaintes pour intimidations et harcèlement contre la police de Calgary

Le chef Roger Chaffin, à gauche, réconfortant l'officière Jen Magnus après qu'elle a remis sa démission lors des audiences de la commission de police de Calgary.

Le chef Roger Chaffin, à gauche, réconfortant l'officière Jen Magnus après qu'elle a remis sa démission lors des audiences de la commission de police de Calgary.

Photo : Radio-Canada / Dave Gilson

Radio-Canada

Treize plaintes seront déposées auprès du chef de la police de Calgary au cours des prochains jours par des employées qui se disent victime de harcèlement et d'intimidation en milieu de travail.

L’ancienne policière Jen Magnus fait partie du groupe de plaignants. Le mois dernier, elle a remis publiquement sa démission lors d’une rencontre de la commission de police de Calgary, disant avoir été victime d’intimidation et de harcèlement sexuel durant ses 14 ans de service.

Dans un communiqué de presse, le cabinet d’avocats Dunphy Best Blocksom de Calgary qui représente les plaignants, des hommes et des femmes, soutient que « la culture du service de police de Calgary protège ceux qui se livrent à des comportements de violence et de harcèlement sur le lieu de travail ».

Une première rencontre entre Jennifer Magnus, son avocate, et le chef de la police de Calgary, Roger Chaffin, a déjà eu lieu la semaine dernière pour discuter des plaintes.

« La réunion avec le chef de la police a été positive [...]. Nous avons parlé des autres plaignants qui ont soulevé des problèmes et il a accepté de faire appel à un enquêteur externe pour examiner ces questions », a ajouté Mme Magnus.

Roger Chaffin réagit

Mardi après-midi le chef de la police a réagi favorablement aux plaintes qui seront déposées dans les prochains jours, car selon lui cela permettra d’identifier les problèmes et aller au fond des choses.

« En ce qui a trait à ces plaignants, cela est une excellente occasion de voir quels sont exactement les problèmes », a-t-il déclaré.

Le changement de culture au sein de la force policière revient souvent dans l’actualité depuis quelques mois. L’été dernier, le chef Chaffin disait qu’il voulait un changement de culture au sein de ses troupes, après que certains de ses agents eurent été visés par des accusations de corruption, de vol, de harcèlement et d'abus de confiance, notamment.

En octobre, un rapport sur les conditions de travail réalisé en 2013 faisant état d’intimidation, de harcèlement et de vengeance a également été rendu public.

Alberta

Justice et faits divers