•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bureau de projet sur le 3e lien : Québec donne raison à la CAQ


Le pont de Québec et le pont Pierre-Laporte

Le pont de Québec et le pont Pierre-Laporte

Photo : Radio-Canada / Geneviève Poulin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement Couillard change d'idée et consent finalement à mettre sur pied un bureau de projet sur la réalisation d'un troisième lien entre Québec et Lévis, comme le demande la Coalition avenir Québec (CAQ).

Un texte de Louis Gagné

« On s’était engagé à prendre des informations et à les partager avec les parties, les maires des deux régions […] donc je pense qu’il était inutile de continuer à débattre là-dessus. Il y aura un bureau de projet. Il va commencer », a annoncé mardi le ministre des Transports, Laurent Lessard, à la sortie du caucus des députés libéraux.

Le ministre a expliqué que plusieurs études avaient été produites sur la création d’un troisième lien et que le temps était maintenant venu « de partager l’information » et « d’aller mesurer des projets ».

Laurent Lessard a mentionné qu’un bureau de projet permettrait notamment de débattre du meilleur endroit où construire l’éventuelle infrastructure.

« Du côté de Lévis, on parle du secteur est, du côté de Québec, on parlait du secteur ouest. Alors, on va avoir à éclaircir cette question-là avec les deux maires, la conséquence sur le trafic et donc aux achalandages des ponts », a-t-il souligné.

Revirement

Le discours du ministre contraste avec celui qu’il tenait la semaine dernière. Invité par le député de la CAQ François Paradis à s’engager à créer un bureau de projet sur le troisième lien, Laurent Lessard lui avait reproché d’être prêt à accepter n’importe quel projet de pont ou tunnel, sans tenir compte de l’effet que pourrait avoir le service rapide par bus sur les problèmes de congestion routière.

« Comme député de Lévis, il ne s'interroge même pas sur quel effet aura le SRB sur le décloisonnement de Lévis, combien d'usagers vont laisser leurs voitures à la maison pour prendre le service. Il ne s'inquiète pas de ça. Non, il est en train de dire : “À gauche, à droite, n'importe où, ne calculez pas, faites-le n'importe où, même sous-fluvial.” », avait raillé le ministre.

Le député de Lévis devrait se préoccuper pour sa population, pour dire à la population : “Parfois, la voiture devrait rester à la maison, puis le service rapide par bus, ça pourrait être utile.” 

Une citation de : Laurent Lessard, ministre des Transports

S’il promet un bureau de projet sur le troisième lien, le ministre des Transports refuse toutefois de s’engager à l’inclure dans le prochain budget pour des raisons de confidentialité.

« Un budget, c’est secret et si c’était dans le budget et que c’était connu d’avance, on connaît les conséquences », a justifié Laurent Lessard.

Le ministre a indiqué qu’il rencontrera le maire de Québec, Régis Labeaume, et son homologue de Lévis, Gilles Lehouillier, mercredi, afin d’échanger au sujet du troisième lien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !