•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pride Toronto a une nouvelle directrice : Olivia Nuamah

Olivia Nuamah, directrice de Pride Toronto

Olivia Nuamah, directrice de Pride Toronto

Photo : pridetoronto.com

Radio-Canada

Pride Toronto, l'organisme qui organise les célébrations de la fierté gaie tous les ans dans la Ville Reine a annoncé vendredi l'arrivée d'Olivia Nuamah au poste de directrice six mois après la démission de Mathieu Chantelois.

Mathieu Chantelois a démissionné en août dernier de son poste de directeur de Pride Toronto après un défilé de la fierté gaie mouvementé. Le groupe Black Lives Matter avait bloqué le début de l'événement avec un sit-in.

Le mois dernier, Pride Toronto a accepté la demande du groupe de bannir les policiers du défilé.

25 ans d'expérience dans l'associatif

Selon des informations publiées sur le site internet de l'organisme, Olivia Nuamah, la nouvelle directrice, qui était bénévole depuis quelques années pour Pride Toronto, travaille depuis 25 ans pour des organismes à but non lucratif et dans le secteur public.

Elle a notamment travaillé avec l'ancien premier ministre britannique, Tony Blair sur la réduction de la pauvreté infantile.

Ancienne DJ à Toronto et en Angleterre, elle a une « compréhension unique de la représentation des personnes transgenres et queer sur la scène culturelle », selon Pride Toronto.

« L'une des choses que je veux apporter à Pride Toronto est de me concentrer sur le développement et la collaboration communautaire en plus d'essayer d'accroître le nombre d'activités sur toute l'année qui font la promotion du dialogue et de la compréhension », dit-elle. 

Un meilleur dialogue

Quant au festival de l'an dernier, elle estime qu'il a été un succès sur plusieurs aspects.

Il y a eu des moments tendus, mais parfois nous avons besoin de voir ces tensions comme une nouvelle chance.

Olivia Nuamah, directrice de Pride Toronto

« J'espère que la différence entre l'an dernier et cette année se fera sur un niveau d'engagement avec nos membres et la communauté plus important afin de s'assurer que le festival reflète les expériences de tout le monde », affirme-t-elle.

Olivia Nuamah dit aussi vouloir un meilleur dialogue sur les objectifs du festival et ce que veut la communauté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Homosexualité

Société