•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Triple meurtre de Calgary : Garland condamné à 75 ans de prison

Douglas Garland
Douglas Garland Photo: La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Douglas Garland, reconnu coupable jeudi à Calgary du triple meurtre au premier degré d'Alvin et Kathy Liknes et de leur petit-fils, Nathan O'Brien, est condamné à 75 ans de prison ferme, soit la plus longue peine de prison infligée au Canada.

Un texte de Nicolas Pelletier

Les peines consécutives déterminées par le juge David Gates signifient que l'homme de 57 ans aurait 129 ans lorsqu'il sera admissible à la libération conditionnelle.

Le juge a souligné que son verdict « ne concernait pas seulement Douglas Garland, mais toute la communauté » et qu'il dénonce l'acte « lourd de culpabilité morale ».

Difficile d'imaginer des meurtres, de la torture et des enlèvements plus sordides, plus cruels que ceux-ci.

Le juge David Gates

Avant de prononcer la peine, David Gates a laissé la parole aux victimes, les parents de Nathan, mais aussi aux enfants du couple O'Brien.

La mère du garçonnet de 5 ans a fait part de sa souffrance. « Plus jamais je ne sentirai le sentiment de la joie à 100 % », a-t-elle dit.

Elle a ajouté qu'aucune peine ne serait suffisante, à ses yeux, pour rendre un jour justice à son fils et à ses parents.

Peines consécutives

Jeudi, 10 jurés sur 12 avaient recommandé des peines d'emprisonnement à vie consécutives sans possibilité de libération conditionnelle, soit 75 ans d'emprisonnement ferme. Deux jurés avaient dit ne pas avoir d'opinion sur la question.

C'est sous le gouvernement de Stephen Harper, en 2011, que le Code criminel a été modifié pour permettre à un juge d'imposer des peines consécutives.

Seuls deux autres criminels canadiens ont écopé de ce type de peine, dont Justin Bourque, le tireur de Moncton (75 ans), et Travis Baumgartner, d'Edmonton (40 ans).

Il s'agit d'une pratique controversée, selon l'avocat criminaliste Walid Hijazi.

C'est l'étape juste en dessous d'une peine de mort. On élimine toute possibilité de réhabilitation qui est une dimension fondamentale de n'importe quelle peine.

Me Walid Hijazi

La Couronne a maintenu que les Liknes et l'enfant de 5 ans ont été kidnappés à leur résidence, puis assassinés à la ferme des parents de Douglas Garland, où leurs corps auraient été brûlés.

La poursuite a soutenu lors du procès que les meurtres sont le résultat d'une rancune de longue date entre Douglas Garland et Alvin Liknes au sujet d’un brevet sur une pompe pour l'industrie pétrolière et gazière.

Les dépouilles des victimes n'ont jamais été retrouvées.

L'avocat de la défense a déclaré que « [Douglas Garland] est en train de prendre conscience de la portée de la décision du juge », mais ne sais pas encore s'il en fera appel.

Avec les informations de Camille Feireisen, Laurence Martin et Mario De Ciccio

Alberta

Procès et poursuites