•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario accueillera plus d'étudiants étrangers aux 2e et 3e cycles

L'Université de Toronto.

L'Université de Toronto.

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Ontario acceptera 500 étudiants internationaux supplémentaires par année grâce à un programme fédéral d'immigration élargi, ce qui portera leur nombre à 6 000 candidats par an en 2017. Objectif: inciter des travailleurs qualifiés à demeurer dans la province après leurs études supérieures dans l'une des universités ontariennes.

Un texte de Jean-Philippe Nadeau

Le Programme ontarien des candidats à l'immigration (POCI) existe depuis dix ans grâce à une entente entre le gouvernement fédéral et l'Ontario, mais des initiatives semblables existent dans toutes les provinces et tous les territoires. En 2017, 6 000 étudiants étrangers seront acceptés en Ontario pour qu'ils y entament ou complètent leur maîtrise ou leur doctorat.

La ministre des Affaires civiques et de l'Immigration, Laura Albanese et en arrière plan la ministre de l'Enseignement supérieur, Deb Matthews.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La ministre de l'Immigration des Affaires civiques et de l'Immigration, Laura Albanese et en arrière plan la ministre de l'Enseignement supérieur, Deb Matthews.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Nadeau

La ministre des Affaires civiques et de l'Immigration, Laura Albanese, dit qu'elle aurait aimé que l'Ontario en accueille davantage, mais elle explique que les quotas sont fixés par le gouvernement fédéral. « En trois ans, nous sommes tout de même passés de 2 500 à 6 000 candidats, ce qui fait de l'Ontario une destination très attrayante pour les étrangers. »

En vertu du programme, l'Ontario peut désigner des candidats à la résidence permanente lorsqu'ils ont terminé leurs études supérieures dans la province. Mme Albanese a rappelé que les étudiants étrangers occupaient une place importante dans le succès de l'économie ontarienne en terme d'innovations. En 2016, le quart des candidats inscrits dans ce programme en Ontario étudiaient dans le secteur des technologies de l'information

Quelques chiffres:

- 98% des candidats sélectionnés qui avaient reçu de 2007 à 2015 une offre d'emploi sont restés en Ontario pour y travailler
- plus de 3 500 postes vacants ont été comblés grâce au POCI et plus de 260 entreprises dans la province en ont tiré parti
- deux tiers des universités ontariennes ont eu recours au POCI pour retenir des professeurs et des chercheurs de réputation internationale
- l'Université de Toronto accepte plus d'étudiants internationaux que n'importe quel autre établissement au Canada, soit 1 600 étrangers originaires de 163 pays

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...