•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'industrie pétrolière et gazière optimiste pour 2017 en Alberta, dit le Conference Board

L'industrie du pétrole connaît des temps difficiles en Alberta.

L'industrie du pétrole devrait trouver un nouveau souffle en 2017, selon le Conference Board.

Photo : La Presse canadienne / Larry MacDougal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'industrie pétrolière et gazière prévoit une année 2017 moins rude que celle de l'an dernier. Avec la stabilisation du prix du pétrole, les salaires devraient, eux aussi, augmenter, selon un rapport du Conference Board.

Dans un rapport de mi-année des perspectives annuelles, l'organisme canadien a constaté que les prévisions salariales dans le secteur pétrolier et gazier ont augmenté de 1,4 % à 1,6 % pour 2017.

Ce chiffre est en hausse par rapport à une précédente prévision datant de l'été 2016, qui prévoyait une augmentation de 1,1 %.

Dans un communiqué, la directrice du Conference Board, Allison Cowan, dit constater que les entreprises du secteur de l'énergie en Alberta semblent plus confiantes dans le marché.

Le secteur pétrolier plus optimiste en Alberta

Même si l'augmentation demeure légère, les entreprises pétrolières sont plus optimistes quant à leur avenir en Alberta qu'elles ne le sont dans le reste du Canada.

Au pays, un peu moins d'un quart de l'industrie a indiqué que les conditions d'affaires s'amélioreraient cette année, comparativement à 18 % en 2016. En Alberta, 44 % des organismes ont déclaré que les conditions seraient meilleures que l'an dernier.

Sondage

Les prédictions du Conference Board sont basées sur un sondage distribué à plus de 2000 grandes et moyennes organisations canadiennes de diverses régions et divers secteurs. Environ 17 % des personnes contactées ont répondu à l'enquête concernant les perspectives annuelles de 2017. De ce pourcentage, 54 % ont répondu à l'enquête de mi-année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !