•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme d'eSport offert au Cégep de Matane

Un entraîneur derrière des joueurs de sport électronique de l'équipe Les Capitaines du Cegep de Matane jouant sur leur ordinateur dans une salle de l'école.

Des joueurs de sport électronique de l'équipe Les Capitaines du Cegep de Matane jouant sur leur ordinateur.

Photo : Cégep de Matane

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Cégep de Matane est le premier cégep francophone à proposer un programme de sport électronique à ses étudiants. Une cinquantaine de cégépiens font partie du regroupement du sport électronique Les Capitaines (CPTN). Six équipes s'entraînent et compétitionnent entre elles tout en poursuivant leurs études, et en remplissant les obligations qu'une équipe sportive collégiale peut exiger.

Un texte de Simon Rail-Laplante

Les étudiants du Cégep de Matane ont la possibilité, depuis la session d’hiver 2017, de s’inscrire à un programme sportif qui permet de pratiquer le sport électronique, communément appelé eSport. Trois fois par semaine, ils sont obligés de participer à des entraînements en ligne de deux heures. En plus, chaque fin de semaine, une compétition est organisée dans le cégep permettant à deux équipes, de cinq à six joueurs chacune, de se mesurer.

Je m’assure d’améliorer constamment le niveau de jeu des joueurs dans le but d’être à la hauteur lors de compétitions contre de futures équipes d’autres cégeps ou universités.

Une citation de : Pierre-Mark Lavoie, entraîneur des équipes de sport électronique

Les élèves peuvent étudier tout en pratiquant leur passe-temps favori dans un encadrement spécifique du Cégep, permettant ainsi aux joueurs amateurs de vivre l’ambiance d’une équipe d'eSport. Ils ont le choix de jouer à League of Legends ou Overwatch.

Le jeu vidéo a toujours été une passion pour moi. Le fait de jouer dans cet encadrement me donne l’opportunité de m’impliquer dans d’autres choses que mes études. Je n’ai pas le choix de m’appliquer dans mes cours pour pouvoir continuer de jouer avec l’équipe.

Une citation de : Robin Verdin, étudiant en Animation 3D et synthèse d’images, membre du programme de sport électronique
Des joueurs jouant à un jeu sur leur ordinateur dans une salle du Cégep de Matane. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des joueurs de sport électronique de l'équipe Les Capitaines du Cégep de Matane jouant à un jeu sur leur ordinateur.

Photo : Cégep de Matane

Encadrement similaire aux sports étudiants

Les critères d'admissibilité sont stricts et sont maintenus tout au long des sessions d’étude. Comme pour le sport au cégep, l’étudiant doit réussir tous ses cours de la session pour poursuivre son sport.

Le programme de sport électronique mis en place au cégep s’inspire de la philosophie prônée par le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) et de l’importance accordée à la discipline.

Une citation de : Brigitte Chrétien, directrice des études du Cégep de Matane

La directrice mentionne aussi qu’il faut tout de même maintenir une bonne hygiène de vie incluant des heures de sommeil adéquates et une alimentation équilibrée. En plus, les participants doivent obligatoirement s’entraîner physiquement trois heures par semaine.

Une organisation sérieuse

Pour s’assurer de l’assiduité des élèves, ceux-ci doivent signer un contrat dans lequel ils s’engagent à participer aux trois exercices hebdomadaires de leur équipe, de deux heures chacun, et à prendre part aux compétitions.

Les jeunes jouent beaucoup au jeu vidéo en solitaire et cela peut créer une dépendance. Il en résulte souvent un échec scolaire pour ces élèves. Avec ce programme, les jeunes peuvent socialiser, communiquer en équipe, sortir de l’isolement et établir des liens avec les autres membres. Tout le monde ressort gagnant si le programme incite à la réussite scolaire.

Une citation de : Thérèse Gagné, psychologue et conseillère à la vie étudiante au Cégep de Matane

En fin de session, le calendrier d’activités prévoit une grande finale. De quoi rendre les compétitions hebdomadaires encore plus sérieuses et intenses. À la fin de leurs études, les étudiants engagés dans ce programme pourront obtenir une mention d’engagement à leur bulletin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !