•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des muffins plus sucrés que santé

Le muffin au son de Tim Hortons contient 36 grammes de sucre, soit la même quantité retrouvée dans une boisson gazeuse.
Le muffin au son de Tim Hortons contient 36 grammes de sucre, soit la même quantité retrouvée dans une boisson gazeuse. Photo: Radio-Canada

Au son et aux raisins, aux carottes ou aux petits fruits, le muffin a la réputation d'être un aliment bon pour la santé. Si cela semble vrai en apparence, on a plus affaire à un dessert qu'à une collation santé.

Un texte de Alain Roy de L'épicerie

Profitant de l’aura santé accolée au muffin maison dans les années 70, les détaillants en alimentation ont tôt fait de l’ajouter à leur comptoir de boulangerie. Flairant la bonne affaire, l’industrie de la restauration rapide l’a alors mis à son menu du déjeuner dès les années 80.

À partir des informations disponibles sur les sites Internet de quelques chaînes de restauration rapide, L’épicerie a récolté les valeurs nutritives de quelques muffins qu’on achète en route et qu’on mange sur le pouce. Premier constat : ne cherchez pas les muffins de la chaîne Second Cup, leurs valeurs nutritives ne sont disponibles nulle part.

L’épicerie a ensuite confié à la nutritionniste Ève Crépeau l’analyse des valeurs nutritives de ces muffins en s’attardant sur ceux d’apparence santé. « Pour commencer, on a des muffins qui sont beaucoup plus gros que ceux qu’on fait à la maison. On passe de 70 g pour un muffin maison à 120 g, des fois même 195 g. C’est énorme », s’exclame-t-elle.

Les muffins cuisinés à la maison sont environ deux fois plus petits que ceux vendus dans les restaurants.Les muffins cuisinés à la maison sont environ deux fois plus petits que ceux vendus dans les restaurants. Photo : Radio-Canada

En plus d’être gros, la plupart de ces muffins sont pauvres en fibres et en protéines, et très riches en sel, en gras et en sucre.

Mme Crépeau cite en exemple le muffin au son et aux raisins. « Le son et raisins de Tim Hortons contient plus de sucre que le muffin au chocolat et caramel de la même chaîne, soit 36 g. C’est l’équivalent d’une boisson gazeuse. Et, tenez-vous bien, il est trois fois plus sucré et deux fois plus gras qu’un beigne glacé au chocolat. »

Le muffin son et raisin de Tim Hortons contient 36 grammes de sucre, tandis que le beigne glacé au chocolat en comprend 10. Le muffin son et raisin de Tim Hortons contient 36 grammes de sucre, tandis que le beigne glacé au chocolat en comprend 10 grammes. Photo : Radio-Canada

Quant à celui de chez Van Houtte, il contient pour sa part autant de sucre et, en plus, 720 mg de sodium, soit autant qu’un petit sac de croustilles nature. C’est la moitié des besoins quotidiens d’un adulte.

Le muffin à l’avoine de chez Van Houtte déçoit aussi Mme Crépeau. « Il contient du gras trans, un type de gras à bannir [puisqu'il] est néfaste pour la santé. Et là, il y en a 4 grammes. »

Un autre muffin qui n’a de santé que l’apparence est le muffin aux carottes. Celui de McDonald’s contient 35 g de sucre, à peu près l’équivalent du plus décadent de la même chaîne, le double chocolat avec biscuits Oréo. Quant à celui du Mmmuffins, avec ses 550 calories et 30 g de lipides, il est plus riche en calories qu’un Big Mac et aussi gras qu’une poutine vendue au même endroit.

Toutes les chaînes de restauration rapide nous réservent des surprises de ce genre. Quand un muffin est faible en sodium, il est riche en sucre et en gras.

Ève Crépeau, nutritionniste

C’est le cas du muffin aux bleuets de Starbucks : 200 mg de sodium, mais 28 g de sucre et 18 g de gras.

Ève Crépeau conclut que, dans ce marché, le muffin santé n’existe pas vraiment. « Pas assez de protéines et de fibres, trop de gras, de sucre et de sodium. Sous des ingrédients intéressants comme le son, l’avoine, les petits fruits et les carottes se cache pratiquement toujours une longue liste d’autres ingrédients qu’il vaut mieux éviter. »

L’émission L'épicerie présente un reportage sur ce sujet à 19 h 30 (HE) sur ICI Radio-Canada Télé.

 

Santé