•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rafle des années 60 : victoire des plaignants autochtones contre Ottawa

Des manifestants venus appuyer, en août 2016, le recours collectif contre le gouvernement fédéral pour son rôle dans la Rafle des années 1960 Photo: Radio-Canada / Mark Bochsler
Radio-Canada

Un juge de l'Ontario a donné raison aux plaignants de l'action collective liée à la rafle de milliers d'enfants autochtones il y a 50 ans dans des réserves de la province.

La cour déterminera maintenant combien le gouvernement fédéral devra payer en dommages.

La facture pour Ottawa pourrait être salée : les plaignants demandent 1,3 milliard de dollars.

Des années 1960 au début des années 1980, les autorités responsables de la protection de la jeunesse ont placé des milliers d'enfants autochtones vivant dans des réserves dans des familles d'accueil blanches. Quelque 16 000 survivants autochtones font partie de la demande de recours collectif.

Ces personnes blâment aujourd'hui le gouvernement fédéral pour la perte de leur identité culturelle.

Le juge estime que le gouvernement avait le devoir d'aider ces enfants à protéger leur identité autochtone.

Des causes semblables sont en cours devant les tribunaux dans d'autres provinces canadiennes.

Questionnée sur ce jugement mardi après-midi, la ministre des Affaires autochtones et du Nord Carolyn Bennett a révélé qu’Ottawa ne fera pas appel de la décision et qu’elle concentrerait ses énergies pour aboutir à une entente avec les victimes.

RAFLE DES ANNÉES 60 : VICTOIRE DES PLAIGNANTS AUTOCHTONES CONTRE OTTAWA
Avec les informations de La Presse canadienne

Nord de l'Ontario

Autochtones