•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La maladie du tournis des truites progresse dans la rivière Bow

Des truites

La rivière Bow, en Alberta, est totalement infectée par la maladie du tournis des truites selon l'Agence canadienne d'inspection des aliments

Photo : Associated Press / Mike Lawrence/The Gleaner

Radio-Canada

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a annoncé que l'ensemble du bassin de la rivière Bow a été infecté par la maladie du tournis. L'ACIA a mis en place de nouvelles mesures à l'échelle de la province pour tenter de contenir la propagation de la maladie.

Le tournis des truites est une maladie qu'il est obligatoire de déclarer au Canada, selon la Loi sur la santé des animaux. La maladie mortelle touche les salmonidés : saumons, truites et ombres. Le tournis des truites ne présente aucun risque pour la santé humaine ou la santé des autres mammifères.

L'ACIA a également déclaré le reste de la province « zone tampon » pour la maladie.

À l'intérieur de cette zone, les installations d'aquaculture provinciales et les piscicultures de classe A devront tester le poisson en cas de maladie du tournis.

Ils devront également mettre en oeuvre des protocoles de biosécurité afin d'obtenir un permis de l'agence pour stocker des poissons infectés.

Les zones en rouge sur la carte indiquent les régions qui sont infectées par la maladie du tournis.

Les zones en rouge sur la carte indiquent les régions qui sont infectées par la maladie du tournis.

Photo : Agence canadienne d'inspection des aliments

En août dernier, le premier cas de maladie du tournis a été confirmé dans le lac Johnson de Banff. Depuis, des cas de cette maladie ont été détectés à de nombreux endroits de la rivière Bow.

L'ACIA affirme que sa déclaration n'a pas d'incidence sur la pêche dans la rivière Bow et qu'il n'y a pas de problèmes de santé pour les personnes qui utilisent l'eau dans laquelle se trouvent les poissons malades, ainsi que pour ceux qui consomment du poisson infecté.

Il n'existe à l'heure actuelle aucun traitement pour la maladie du tournis.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments préfère aujourd'hui se concentrer sur le confinement et la prévention.

La maladie est présente aux États-Unis depuis les années 1950 , surtout dans les États de l'ouest et du nord-est du pays.

Alberta

Environnement