•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Robes de bal recherchées

Le Projet Cendrillon de retour pour une deuxième année à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

Le Projet Cendrillon de retour pour une deuxième année à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Radio-Canada

Le Projet Cendrillon de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy prend de l'ampleur. Devant le succès de l'an dernier, une nouvelle collecte de robes de bal est lancée et des partenaires ont même accepté de se greffer au projet. L'objectif : permettre à un plus grand nombre de jeunes filles de réaliser leur rêve et de vivre la journée de leur bal de finissants dignement.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

L'an dernier, en moins d'un mois, l’instigatrice du Projet Cendrillon, la directrice adjointe de l’école Avenues-Nouvelles, Isabelle Stoycheff, a amassé quelque 150 robes.

La générosité des gens a permi à 14 jeunes filles de l'établissement qui viennent de milieux défavorisés d'aller à leur bal de finissant.

Cette année, le Projet Cendrillon s'étend à l'ensemble des écoles secondaires du territoire de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, mais Mme Stoycheff ne se fixe pas d'objectif.

On sait pas si on va avoir 100 robes ou 400, c'est un coup de dés.

Isabelle Stoycheff, instigatrice du Projet Cendrillon
Isabelle Stoycheff, directrice adjointe de l'école Avenues-Nouvelles de Trois-Rivières et instigatrice du Projet Cendrillon.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Isabelle Stoycheff, directrice adjointe de l'école Avenues-Nouvelles de Trois-Rivières et instigatrice du Projet Cendrillon.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

L'équipe travaille sur le projet depuis le mois d'octobre et d'autres acteurs du milieu ont accepté de se mobiliser.

Certains établissements de la région deviennent des points de chute pour la collecte alors que les étudiants en Commercialisation de la mode du Collège Laflèche donneront aussi de leur temps pour conseiller les jeunes lors de l'essayage.

L'une des étudiantes, Samantha Dionne-Rinfret, a d'ailleurs été la première à faire don de sa robe cette année.

C'est de voir quelqu'un d'autre avoir l'occasion de porter une robe de princesse. C'est vraiment comme une princesse que je me sentais quand je l'ai mise.

Samantha Dionne-Rinfret, étudiante en Commercialisation de la mode au Collège Laflèche
Samathan Dionne-Rinfret, étudiante en Commercialisation de la mode au Collège Laflèche, fait don de sa robe de finissante.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Samathan Dionne-Rinfret, étudiante en Commercialisation de la mode au Collège Laflèche, fait don de sa robe de finissante.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Plusieurs organisations de Trois-Rivières ont accepté de se mobiliser pour le Projet Cendrillon.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs organisations de Trois-Rivières ont accepté de se mobiliser pour le Projet Cendrillon.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Points de chute :

  • Académie les Estacades
  • École secondaire le Tremplin
  • École Avenues-Nouvelles
  • École Chavigny
  • Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières
  • École secondaire des Pionniers
  • Institut secondaire Keranna
  • Collège Marie-de-l’Incarnation
  • Three Rivers Academy
  • Cégep de Trois-Rivières

La priorité est d’amasser le plus grand nombre de robes, d’habits et d’accessoires de soirée.

L’appel à tous est lancé et jusqu’au 24 février, les vêtements ou accessoires peuvent être déposés à l’un ou l’autre des établissements partenaires.

Une page Facebook ainsi qu'un compte Instagram ont été créés afin de suivre l'évolution du Projet Cendrillon.

Conditions d’admissibilité :

  • Être finissant dans l’une des écoles secondaires du territoire de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy ;
  • Éprouver des difficultés financières concernant le coût du bal ;
  • Être référé par un membre du personnel de son école ;
  • Remplir le formulaire et le remettre à la personne responsable du projet Cendrillon de son école avant la fin du mois de mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Éducation