•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Observation des blanchons aux Îles encore impossible cette année

Un blanchon sur la banquise se laisse prendre en photo.

Blanchon aux Îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Lorraine Lafrance

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour une deuxième année de suite, l'observation des blanchons ne sera pas possible aux Îles-de-la-Madeleine. Les températures anormalement chaudes et l'absence de glace assez solide forcent l'organisation à prendre cette décision qui fait perdre des milliers de dollars en revenus.

Les sorties en hélicoptère sur la banquise devaient avoir lieu entre le 26 février et le 11 mars.

La directrice des ventes pour les Hôtels Accents des Îles-de-la-Madeleine, Ariane Bérubé, explique que le phénomène El Niño provoque depuis deux ans des hivers anormalement chauds dans le golfe du Saint-Laurent.

Blanchons sur la banquiseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Chaque année, entre jusqu'à 600 000 femelles peuvent mettre bas aux Îles de la Madeleine. Environ 10 000 blanchons sont accessibles pour l’observation selon Québec martime,

Photo : Radio-Canada / Lorraine Lafrance

C’est un peu plus de 160 touristes étrangers qui devront annuler leur projet. 80 % d'entre eux font le voyage depuis le Japon pour participer à ces activités.

Lors de leur bref passage, ils laissent des milliers de dollars en retombées économiques.

C’est évident que 160 clients aux Îles-de-la-Madeleine, au mois de mars, ce sont des retombées économiques qui sont fortement appréciées.

Ariane Bérubé, directrice des ventes pour les hôtels Accent des Îles-de-la-Madeleine

Écoutez l'entrevue d'Arianne Bérubé lors de l'émission Bon pied, bonne heure! avec Isabelle Lévesque.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des blanchons toutous pour aller observer les vrais

Observation des blanchons aux Îles encore impossible cette année

Photo : Page Facebook Hôtels Accent

Depuis 2010, il est régulier de devoir annuler, rappelle-t-elle. Les stratégies de commercialisation ont dû être adaptées à cette nouvelle réalité. « Pour essayer de gérer un peu plus les déceptions des clients en amont et de les sensibiliser au fait que c’est dame nature qui décide finalement », précise Mme Bérubé.

Les organisateurs offrent un forfait hivernal à leurs clients qui désirent tout de même vivre l'expérience des Îles en hiver.

L'an dernier, une quinzaine de personnes avaient choisi de se rendre dans l'archipel malgré l'annulation de l'observation des blanchons pour faire diverses activités, dont de la raquette et de l'observation d'oiseau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !