•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 400 baleines s'échouent en Nouvelle-Zélande

Des bénévoles ont tenté de sauver des dizaines de baleines après que plus de 400 de ces créatures eurent échoué sur le rivage, près de Nelson en Nouvelle-Zélande.

Photo : La Presse canadienne

The Associated Press

Des bénévoles ont formé une chaîne humaine dans l'eau sur une plage isolée, vendredi en Nouvelle-Zélande, pour tenter de sauver des dizaines de baleines parmi les 416 qui se sont échouées sur le rivage.

Environ les trois quarts de ces baleines-pilotes, aussi appelées globicéphales, étaient déjà mortes lorsqu'elles ont été retrouvées sur la presqu'île Farewell près de la ville de Nelson. Il s'agit de l'un des pires échouements de baleines dans l'histoire du pays.

Des bénévoles portant des combinaisons de plongée et transportant des seaux s'efforçaient de maintenir en vie les survivants piégés, qui semblaient en état de confusion.

Un travailleur du département de conservation de la faune de la Nouvelle-Zélande tente de porter secours à une baleine échouée.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un travailleur du département de conservation de la faune de la Nouvelle-Zélande tente de porter secours à une baleine échouée.

Photo : La Presse canadienne

Une responsable du département de conservation de la faune a affirmé que les quelque 500 bénévoles avaient permis de remettre à flot des baleines à marée haute et avaient formé une chaîne pour tenter d'empêcher qu'elles ne reviennent vers la plage. D'autres étaient toujours en vie, bien qu'étalées sur la plage.

Les conditions des baleines sauvées se sont cependant probablement détériorées, et la responsable a souligné que les gens présents devaient se faire à l'idée de voir autant de baleines mortes. Si d'autres baleines devaient se trouver piégées, les bénévoles devront patienter jusqu'aux prochaines marées hautes pour les sauver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International