•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto subventionnera les garderies scolaires en 2017, mais demande à l’Ontario de faire plus

Gros plan sur des blocs déposés sur une table, avec des enfants en arrière plan
Des enfants dans une garderie Photo: Radio-Canada / Patrick Pilon
Radio-Canada

Après une déclaration sur le logement social, le maire de Toronto John Tory presse le gouvernement provincial de hausser son financement des services de garde, affirmant que le statu quo était inacceptable.

Durant un point de presse dans une garderie de l’est de la ville lundi matin, M. Tory a ajouté que la Ville maintiendrait sa subvention aux garderies scolaires cette année, le temps d'une « transition » vers un financement provincial, espère-t-il.

Sans cette volte-face, les parents touchés auraient vraisemblablement dû payer 350 $ de plus par année.

Amanda Munday et Sarah Grant avec leurs enfantsAmanda Munday (à gauche) et Sarah Grant sont au nombre des parents protestant contre l'élimination de la subvention municipale pour les garderies scolaires. Photo : Radio-Canada / Lyne Françoise Pelletier

Selon le maire, il y a actuellement une « crise en matière de services de garde abordables à Toronto ».

Dans une lettre envoyée à la première ministre Kathleen Wynne, M. Tory écrit ceci : « Actuellement, les contribuables torontois se retrouvent à régler la facture que la province devrait payer ».

En ce qui concerne des enjeux comme les garderies et le logement, je crois fermement qu’on ne peut plus agir comme si de rien n’était.

John Tory, maire de Toronto

M. Tory semble avoir été piqué au vif par le refus de la première ministre, en janvier, de permettre à Toronto de recourir au péage sur les autoroutes DVP et Gardiner pour l’aider à financer le logement social et le transport en commun.

Photo de la poignée de main entre Kathleen Wynne et John ToryKathleen Wynne et John Tory se serrent la main à la sortie de leur rencontre, la semaine dernière. Photo : La Presse canadienne / Claudine Brulé

Les parents de la classe moyenne ne reçoivent pas d'aide du gouvernement actuellement, souligne Martine St-Onge, directrice générale de l'Association francophone à l'éducation des services à l'enfance de l'Ontario (AFESEO).

 

Ce que veut John Tory :

  • Le financement par la province de 4918 places subventionnées supplémentaires en garderie pour rétablir le ratio de 2010.

De son côté, la Ville doit offrir une place subventionnée à 300 familles supplémentaires cette année.

Toronto

Politique provinciale