•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une chaîne humaine par solidarité avec la communauté musulmane d’Edmonton

Des Edmontoniens formant une chaîne humaine autour d'une mosquée de la capitale albertaine.

Des Edmontoniens formant une chaîne humaine autour d'une mosquée de la capitale albertaine.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Main dans la main, des Edmontoniens de toutes les religions ont communié vendredi autour d'une mosquée de la capitale albertaine en réponse à l'attentat qui a coûté la vie à six musulmans dimanche à Québec.

Tandis que des hommes, des femmes et des enfants musulmans se rassemblaient à l'intérieur de la mosquée Rahma d’Edmonton pour s'agenouiller et prier, près d'une centaine d'Edmontoniens de toutes les religions se tenaient tranquillement à l'extérieur, main dans la main, pour soutenir la communauté musulmane locale.

Ils ont répondu à l’appel d’organisateurs sur les médias sociaux de faire preuve de solidarité.

C’était important pour le rabbin Kliel Rose d’être au rassemblement. « J'ai un devoir en tant que personne et en tant que leader communautaire de venir dans cet endroit et de leur dire : “vous vous sentirez toujours bien accueillis et à l'aise” [...] », a-t-il déclaré.

Le rabbin Kliel RoseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le rabbin d'Edmonton Kliel Rose

Photo : Radio-Canada

« J'ai un devoir en tant qu'individu et en tant que leader communautaire de venir dans cet endroit et de leur dire que “vous vous sentirez toujours bien accueillis et à l'aise” [...] » a-t-il déclaré.

Jenn Prosser a aidé à organiser l’événement, car elle dit que l'attaque de Québec lui a brisé le coeur.

Une chaîne humaine semblait être le bon geste à poser, selon elle. « [C’est une] barrière physique et visible de sécurité, alors quand les gens viennent pour prier, quand ils viennent pratiquer leur liberté de religion, ils savent qu’ils ont le soutien de leur communauté et que nous sommes là avec eux », a-t-elle dit

« Ça fait chaud au coeur », a confié Laila Ahmed, porte-parole pour la mosquée.

Laila AhmedAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La porte-parole de la mosquée Rahma d'Edmonton

Photo : Radio-Canada

Les événements de Québec et le décret américain qui interdit l’entrée de ressortissants de sept pays à majorité musulmane l’ont bouleversé. Ce geste de la communauté la rassure : « C’est vraiment Edmonton qui est venu ici et qui a dit : “on est avec vous”. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !