•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Secte Bountiful : Brandon et Gail Blackmore coupables de déplacement de mineure

Brandon Blackmore et Gail Blackmore entrent dans l’édifice de la Cour provinciale de Cranbrook en Colombie-Britannique le 22 novembre 2016.

Brandon Blackmore et Gail Blackmore entrent dans l’édifice de la Cour provinciale de Cranbrook en Colombie-Britannique le 22 novembre 2016.

Photo : Bob Keating/CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Brandon Blackmore et Gail Blackmore, de la communauté polygame de Bountiful en Colombie-Britannique, ont été reconnus coupables vendredi matin par la Cour provinciale de Cranbrook d'avoir déplacé illégalement une fille de 13 ans aux États-Unis dans le but de commettre des contacts sexuels violant le Code criminel.

Le juge Pearlman a confirmé vendredi que, selon lui, il n'y avait aucun doute sur les intentions de Brandon Blackmore et de sa femme Gail Blackmore. Il est, pour lui, évident qu’ils ont déplacé illégalement une jeune fille de 13 ans du Canada aux États-Unis pour la marier au prophète d’une secte fondamentaliste et dans le but de faciliter des contacts sexuels.

Il s’agit d’actes violant l’article du Code criminel qui interdit les contacts sexuels et l’incitation à des contacts sexuels avec des mineurs.

En 2004, le prophète Warren Jeff, 48 ans, est entré en contact avec Brandon Blackmore pour que ce dernier lui conduise la jeune fille de 13 ans qu’il panifiait d’épouser.

Le troisième accusé impliqué dans ce procès, James Marion Oler, a été acquitté. Selon le juge Pearlman les preuves de l’implication de James Marion Oler dans l’enlèvement d’une autre fille de 15 ans destinée à être mariée à un homme d’une autre secte américaine n’étaient pas suffisantes.

James Marion Oler fait, toutefois, toujours face à des accusations de polygamie. Au même titre que Winston Blackmore, le chef religieux de la communauté polygame de Bountiful dans le sud-est de la Colombie-Britannique.

Le procès sera entendu au printemps.

D’après les informations de Geneviève Milord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !