•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Récupérer un gaz à effet de serre pour faire pousser des légumes

Les installations du projet-pilote de Valleyfield.

Photo : CO2 Solutions

Radio-Canada

Pour l'entreprise CO2 Solutions, située à Québec, les termes pollution et alimentation vont de pair. L'entreprise a développé une technologie qui permettra aux Serres Toundra de récupérer le CO2 émis par l'usine de pâte kraft de Saint-Félicien pour faire pousser les légumes.

Un texte de Mélissa Paradis

CO2 Solutions a mis au point un procédé qui permet de capturer le dioxyde de carbone rejeté par une usine pour lui donner une seconde vie.

En 2018, la ville de Saint-Félicien sera la première à accueillir cette technologie novatrice.

On l'appelle aussi un poumon industriel. En fait, ça consiste en deux unités, une première unité qui capte le CO2 de l'effluent industriel, et une deuxième unité qui sert à reformer, à régénérer une solution et à reformer du CO2 pur qu'on pourra utiliser par la suite.

Sylvie Fradette, vice-présidente en recherche et développement chez CO2 Solutions

Un procédé innovant

Des employés travaillent dans le laboratoire de CO2 Solutions à Québec.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le laboratoire de Québec sera reproduit à Saint-Félicien.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Les installations, hautes de 15 mètres, permettront de récupérer les émissions de gaz à effet de serre de l'usine de pâte kraft de Saint-Félicien, située à proximité.

Le dioxyde de carbone sera d'abord isolé puis redirigé vers les Serres Toundra, qui s’en serviront pour faire pousser les légumes plus rapidement.

Grâce à cette technologie de capture et de valorisation du CO2, PFR réduira ses émissions de gaz à effet de serre de 5000 tonnes par année, ce qui équivaut au retrait de 1000 voitures sur les routes.

« Au Québec, c'est la première usine de capture de CO2 commerciale », explique le président-directeur général de CO2 Solutions, Evan Price.

« On a été les premiers à faire une usine de démonstration. Maintenant, c'est la première commerciale qui, selon l'entente, va opérer pendant dix ans ou plus », ajoute-t-il.

Entrevue avec Sylvie Fradette

Une solution gagnante

Pour le porte-parole de PFR, cette nouvelle technologie ne comporte que des avantages.

« Cette nouvelle technologie, qui est une première mondiale, est bonne pour l'environnement, pour l'économie, pour les Serres Toundra et pour Produits forestiers Résolu, donc tout le monde est gagnant », explique Karl Blackburn.

En adoptant cette technologie, les Serres Toundra évitent de brûler du gaz naturel pour obtenir du CO2, diminuant à leur tour l’impact sur l'environnement.

Le modèle réduit est installé dans le laboratoire de CO2 solutions à Québec.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le modèle réduit représente les deux tours qui seront construites à Saint-Félicien.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Saguenay–Lac-St-Jean

Environnement