•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C.-B. : un Tamoul accusé de traite de personnes sera libéré sous caution

Des immigrants à bord du MV Sun Sea le 13 août 2010

Des immigrants à bord du MV Sun Sea le 13 août 2010

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

La Presse canadienne

Un Ski-Lankais accusé d'avoir illégalement amené des centaines de migrants tamouls au Canada a obtenu une libération sous caution après avoir passé plus de six ans en prison.

Un juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique a souligné que Kunarobinson Christhurajah ne devait pas rester emprisonné en attendant un nouveau procès pour traite de personnes.

Un jury n'avait pu arriver à un verdict unanime contre M. Christhurajah la semaine dernière. Celui-ci est accusé d'avoir organisé ou facilité le départ et l'arrivée du MV Sun Sea, un cargo délabré transportant 492 Tamouls venus réclamer l'asile au Canada en août 2010.

Les jurés avaient reconnu non coupables trois autres individus.

À l'extérieur de la salle du tribunal, l'avocat de M. Christhurajah a indiqué qu'aucune date n'avait été déterminée pour le début du nouveau procès de son client.

La femme de M. Christhurajah, Mary Patrishiya, a sangloté après avoir été mise au courant de la décision du juge. Elle a déclaré que la première chose qu'elle fera en revoyant son mari sera de le serrer dans ses bras.

Kunarobinson Christhurajah devra verser une caution de 10 000 $, promettre de garder la paix, se présenter à un agent de probation et ne pas entrer en contact avec un des trois coaccusés du précédent procès.

Colombie-Britannique et Yukon

Justice et faits divers