•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les meilleurs gymnastes canadiens à Halifax

Les meilleurs gymnastes canadiens sont réunis à Halifax

Les meilleurs gymnastes canadiens sont réunis à Halifax

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Radio-Canada

La crème de la gymnastique artistique du Canada est réunie à Halifax jusqu'à dimanche pour la plus importante compétition de l'année: Élite Canada. Deux cents athlètes - du niveau novice jusqu'à senior - tentent de se qualifier au sein des programmes nationaux de haute performance et de développement. Et ultimement, être repérés pour aller aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo.

Un texte de François Le Blanc

Les Jeux ont lieu dans plus de trois ans, mais Gymnastique Canada est déjà entrée dans un nouveau cycle olympique. Le Canada a terminé en 9e place aux Jeux de Rio dans la compétition par équipe chez les femmes. On veut construire là-dessus.

Lors de la compétition à Halifax, des visages connus comme Brittany Rogers côtoient des athlètes de la relève comme Audrey Rousseau, 17 ans, de La Prairie, au Québec.

« Élite Canada est importante parce qu'on peut se qualifier pour les grandes compétitions, explique Audrey Rousseau, qui doit prouver qu'elle a encore sa place dans l’équipe canadienne. Il y a des filles de l'année passée qui étaient en junior et qui s'en viennent en senior [...] ça peut être une surprise. »

D'ailleurs, Audrey Rousseau ne tient rien pour acquis. La compétition Élite Canada lui permettra de prouver que les petites anicroches rencontrées au championnat national n’étaient que des erreurs de parcours et qu'elle peut rebondir.

Entrevue avec Audrey Rousseau

Il y a une absente de taille à Halifax: Ellie Black, blessée au pied droit depuis 10 jours.

« Je suis déçue, j'aurais aimé compétitionner devant ma famille et mes amis, mais c'est malheureusement impossible. Je dois me reposer », explique la jeune gymnaste, qui vit et s'entraîne dans la capitale de la Nouvelle-Écosse.

Elle portera une botte de marche orthopédique pendant quelques semaines.« Je dois guérir et renforcer ma jambe avant de retourner à l'entraînement », dit-elle.

Black ne croit pas que ça nuira à ses chances pour la sélection nationale. Elle vise une participation aux championnats canadiens en mai.

Ellie Black sera tout de même sur place pour encourager ses coéquipières, les autres gymnastes et faire du bénévolat.

D'ailleurs, il y a beaucoup de bénévoles à cette compétition. Énya Pouliot, du club Taiso, d'Halifax, sera celle qui fera les annonces en français. Âgée de 14 ans, c'est l'une des athlètes les plus prometteuses de la Nouvelle-Écosse. Comme elle a subi une grave blessure au genou, elle ne peut participer à Élite Canada.

« C'est une belle expérience, je suis près de mes idoles, dit Énya, un grand sourire aux lèvres. Je vais apprendre beaucoup en regardant les vétérans, mais aussi les plus jeunes. »

La compétition commence vendredi après-midi et se termine dimanche. La compétition complète des seniors se déroulera le vendredi soir.

Entrevue avec Énya Pouliot

Gymnastique artistique

Sports