•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arbres Canada reboisera Fort McMurray

Une parcelle de forêt près de Fort McMurray, dont le sol et les racines ont résisté au feu, ce qui leur permet déjà de verdir.

Une parcelle de forêt près de Fort McMurray, dont le sol et les racines ont résisté au feu, ce qui leur permet déjà de verdir.

Photo : Radio-Canada / Radio-Canada/Sylvain Bascaron

Radio-Canada

Arbres Canada reboisera la forêt et les espaces verts urbains détruits lors de l'immense incendie de 2016 à Fort McMurray en Alberta. L'organisme caritatif, financé par des entreprises privées, investira plus de 1 million de dollars. Il s'agit de son plus grand projet de reboisement en 25 ans d'existence.

Un texte de Marie-Pier Mercier

L'incendie de Fort McMurray qui s'est déclaré en mai 2016 et qui a été maîtrisé seulement au début du mois de juillet a été la catastrophe naturelle la plus coûteuse de l’histoire du pays. Les flammes ont en effet ravagé une superficie comparable à celle de toute la province de l’Île-du-Prince-Édouard.

Selon Arbres Canada, les activités de plantation commenceront au printemps 2017, durant l’Opération Renouvert, et se poursuivront jusqu’en 2018, voire 2019. Les activités prévues en 2018 viseront à rétablir le couvert forestier de Beacon Hill, un des quartiers les plus touchés par l’incendie.

« Nous nous sommes engagés à ramener la beauté naturelle de cette collectivité et nous remercions vivement nos sociétés partenaires et la population canadienne pour leur contribution », a déclaré Michael Rosen, président d’Arbres Canada, qui a visité la région au mois de juillet dernier afin d’évaluer les dégâts et dresser un ordre de priorité en matière de reboisement.

« Nous sympathisons énormément avec les résidents qui ont perdu leurs demeures et dont l’existence a été bouleversée par ces feux. Nous espérons sincèrement que cette initiative redonnera un certain sentiment de normalité à la collectivité », ajoute-t-il.

Selon Paul Jorgenson, gestionnaire en communication et marketing à Arbres Canada, des dizaines de milliers d'arbres seront plantés. Il ajoute qu'il espère que les Canadiens et Canadiennes ainsi que les entreprises privées seront généreux afin de reboiser correctement la région de Fort McMurray. « Nous espérons amasser le plus d'argent possible pour aider le plus possible les résidents », a-t-il dit.

La mairesse de Fort McMurray, Melissa Blake, se réjouit de l’appui d’Arbres Canada.

« Je pense que ce projet est extrêmement important. Dans un incendie d’une telle envergure, les gens perdent énormément », a-t-elle déclaré.

Elle a affirmé que les résidents se concentrent en ce moment sur leurs résidences, mais que les arbres ont été les premiers à brûler.

Nous nous ennuyons des arbres autant que des maisons et des familles qui étaient là avant le feu.

Melissa Blake, mairesse de Fort McMurray

Elle ajoute que ce projet aidera la communauté à retrouver un sentiment de retour à la normale.

Un programme déjà implanté en Alberta

Les programmes de l’Opération Renouvert aident les collectivités à se rétablir de catastrophes naturelles et d’infestation d'insectes ravageurs depuis 1996, lorsque l’organisme a offert son aide après les inondations du Saguenay, au Québec.

Ces programmes sont déjà bien ancrés en Alberta avec des efforts de reboisement en 2014, après qu'une grosse tempête de neige eut sévi à Calgary. Des arbres détruits par d'importantes inondations dans le sud de l’Alberta en 2013 ont également été remplacés grâce au programme. De l’aide a également été offerte à des résidents et à des propriétaires fonciers depuis 2010 afin de remplacer des arbres infestés par le dendroctone du pin ponderosa, un insecte indigène de l'Amérique du Nord, qui attaque les forêts de pins de l'ouest du continent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Environnement