•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Propos haineux : la police de Saguenay enquête

Un utilisateur de Facebook consulte son cellulaire.

Un utilisateur de Facebook consulte son cellulaire.

Photo : iStock / bombuscreative

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Sécurité publique de Saguenay enquête sur un individu qui aurait tenu des propos haineux et inquiétants sur les réseaux sociaux.

Le porte-parole de la police municipale, Bruno Cormier, a confirmé la nouvelle à Radio-Canada. Il indique qu'une information du public a mis la puce à l'oreille de la police.

Les messages seraient reliés à l’attentat survenu dimanche dans une mosquée de Québec.

« On considère que les propos qui ont été mentionnés sur le réseau [facebook] sont inquiétants, donc on a ouvert un dossier », précise M. Cormier.

Il invite d'ailleurs la population à continuer de signaler les comportements suspects. La police de Montréal a lancé un appel similaire, en début de semaine.

L'enquête sur les propos de l’individu de Saguenay se ferait en collaboration avec la GRC et la Sûreté du Québec.

La police ne donne pas plus de détails pour des raisons de sécurité.

Éducation populaire

Une consultante web interrogée par Radio-Canada, Jessica Prescott, confirme qu’il y a beaucoup d’éducation à faire auprès du public.

Ce n’est pas parce qu’on est dans un espace virtuel qu’on est à l’abri des lois.

Une citation de : Jessica Prescott, consultante web
Jessica PrescottAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jessica Prescott, consultante web

Photo : Radio-Canada

« Les lois s’appliquent, la Charte des droits et libertés s’applique et le web a une mémoire qui est quasi infaillible », ajoute-t-elle.

Mme Prescott répète qu’il faut filtrer nos publications avec soin avant de les mettre en ligne sur les médias sociaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !