•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier aspirant chef du Bloc québécois se lance dans la course

Félix Pinel, âgé de 39 ans, était candidat dans Rivière-des-Mille-Îles.
Félix Pinel, âgé de 39 ans, était candidat dans Rivière-des-Mille-Îles. Photo: Photo tirée de Twitter
La Presse canadienne

Un premier bloquiste confirme son intention d'être candidat dans la prochaine course à la direction de la formation politique.

Félix Pinel, 39 ans, qui était candidat dans Rivière-des-Mille-Îles lors des plus récentes élections fédérales, vient d'indiquer qu'il veut briguer la direction du Bloc québécois.

Un communiqué transmis par une source au Bloc fait état de ce premier candidat déclaré, mercredi, alors que les règles de la course doivent être décidées en fin de semaine au conseil général.

Il est indiqué que M. Pinel est enseignant dans une école secondaire au nord de Montréal et père de deux adolescents.

Selon ce document, M. Pinel compte rompre « très clairement avec l'approche péquiste déficiente des dernières décennies », disant que le Québec est pris « au piège par la stratégie référendaire  [...] et se refuse d'agir et de construire son État-nation, de facto ».

Martine Ouellet poursuit sa réflexion

L'ancienne candidate à la direction du Parti québécois Martine Ouellet avait déjà dit réfléchir à la possibilité de briguer la direction de la formation politique fédérale. La députée péquiste disait attendre les conclusions du conseil général avant de confirmer ses intentions.

Mme Ouellet avait mentionné en décembre avoir été sollicitée par des appuis potentiels. Peu avant, cinq membres du Bloc québécois et anciens candidats bloquistes avaient publié un communiqué pour solliciter sa candidature.

Le Bloc a besoin « d'une personne d'expérience, de conviction, rassembleuse, avec un leadership clair, une pensée progressiste et ouverte sur les enjeux du Québec de demain », avaient écrit Denis Trudel, Catherine Bouchard-Tremblay, Sophie Stanké, Philippe Cloutier et Vincent François.

Politique