•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Georgette LeBlanc lauréate du prix Champlain

La poète et artiste multidisciplinaire Georgette LeBlanc

La poète et artiste multidisciplinaire Georgette LeBlanc

Photo : Dolores Breau

Radio-Canada

Georgette LeBlanc, auteure acadienne de la Baie Sainte-Marie, en Nouvelle-Écosse, est lauréate du prix littéraire Champlain pour son roman Le Grand Feu publié par les Éditions Perce-Neige.

La lauréate remporte une bourse de 3000 $ et une résidence d'auteur d'une durée d'un mois à la Maison de la littérature de Québec. Elle pourra également participer aux Rendez-vous littéraires du Centre de la francophonie des Amériques.

Elle recevra son prix à la Chambre rouge de l'Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse, à Halifax, le 10 février. « C'est excitant, c'était une grosse surprise », dit-elle. L'auteure avait été inscrite par sa maison d'édition.

C'était une énorme surprise. Je ne connaissais pas le prix, je ne savais même pas que j'étais en lice.

Georgette LeBlanc, auteure

Le jury a été charmé par le livre de Georgette LeBlanc qui « ne ressemble à aucun autre. »

« La langue palpite dans ce texte, oscillant entre l'oral et l'écrit, entre les registres et les idiomes eux-mêmes, dans un bel ensemble coloré et débridé », a écrit le jury.

Le prix Champlain récompense une oeuvre d'un auteur francophone hors Québec. Il couronne désormais en alternance, d'une année à l'autre, un lauréat de la catégorie « adulte » et un lauréat de la catégorie « jeunesse ».

Les cinq finalistes pour le prix Champlain :

  • Véronique-Marie Kaye pour Marjorie Chalifoux
  • Daniel Leblanc-Poirier pour Le cinquième corridor
  • Monia Mazigh pour Du pain et du jasmin
  • Gaston Tremblay pour La littérature du vacuum
  • Georgette LeBlanc pour Le Grand Feu

Le Grand Feu est un récit poétique qui raconte l'histoire du grand incendie de 1820 qui a ravagé une vingtaine de maisons et de granges à la Baie Sainte-Marie.

« Il y mène, en effet, mais le chemin qui y conduit est une magnifique occasion de relater le destin mythique de ce coin du monde et de nous parler de passion, de création, de la vie qui bat dans chacun des personnages qui l'habitent », a résumé le jury.

Le jury se composait de trois membres désignés par des organismes franco-canadiens : Gisèle Villeneuve du Regroupement artistique francophone de l'Alberta, Sylvie Bérard de l'Association des auteurs de l'Ontario français et Christiane St-Pierre de l'Association des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Arts