•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accord important entre la Nation métisse de l’Alberta et le gouvernement fédéral

Audrey Poitras, présidente de la Nation Métisse de l'Alberta
Audrey Poitras, présidente de la Nation Métisse de l'Alberta Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Ottawa et la Nation métisse de l'Alberta ont signé un protocole d'entente officiel pour favoriser la réconciliation avec le gouvernement du Canada.

La présidente de l’association, Audrey Poitras, était sur la colline du Parlement lundi pour signer le protocole d’entente.

Cette entente ouvre la porte à une relation de gouvernement à gouvernement que Mme Poitras demande depuis longtemps. « Pendant de nombreuses années au niveau fédéral, nous étions des spectateurs », a déclaré Mme Poitras, au sujet de l’entente qui « a tardé à venir », selon elle.

Ce protocole a pour but de mettre en place un nouvel accord-cadre d'ici septembre 2017.

Il y a de nombreuses priorités que les Métis veulent adresser dans l’accord final, soit des revendications territoriales, de nouvelles lignes directrices pour les consultations, les droits de chasse et de pêche ainsi que l'accès aux programmes fédéraux de santé et d'éducation, pour n'en nommer que quelques-uns.

« Au cours des 50 dernières années, les Métis ont été exclus des processus de réclamations fédérales qui ont été mis en place pour les Inuits et les Premières Nations », a déclaré Jason Madden, l'avocat de la Nation métisse de l'Alberta.

Il y a maintenant une reconnaissance que des pourparlers doivent se dérouler entre gouvernements, ce qui signifie qu'il y a moins de chances que les Métis continuent d'être des « gens oubliés », a ajouté M. Madden.

 

Alberta

Autochtones