•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les professionnels du gouvernement du Québec augmenteront la pression

Manifestation des membres du SPGQ à Baie-Comeau.

Manifestation des membres du SPGQ à Baie-Comeau.

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Radio-Canada

Les membres du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) recommenceront leurs moyens de pression sous peu.

La convention collective des 17 000 travailleurs est échue depuis 667 jours.

Le Syndicat demande au gouvernement du Québec d'utiliser ses surplus budgétaires pour réinvestir dans les conditions de travail de ses employés et augmenter leur salaire.

En grève le soir et la fin de semaine

Le SPGQ représente 17 000 professionnels du gouvernement du QuébecAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Grève des professionnels du gouvernement du Québec à Sherbrooke

Photo : Radio-Canada / Alain Roy

Au cours des prochaines semaines, les professionnels de la fonction publique seront en grève du lundi au vendredi de 17 h à 8 h ainsi que les fins de semaine.

Le président du SPGQ, Richard Perron, assure que ces moyens de pression dérangent l'employeur, même si les travailleurs seront en poste dans le jour. « Ça complique considérablement la vie administrative du gouvernement », dit-il.

Il cite en exemple les 5 000 analystes en procédés informatiques représentés par le syndicat. Certains d'entre eux ont des horaires atypiques.

Les mises à jour informatiques et le démarrage de systèmes, ça se fait le soir et les fins de semaine. Ça ne se fait pas pendant que les gens sont en train d'utiliser les systèmes sur les heures de travail.

Richard Perron, président du SPGQ

Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec représente près de 600 personnes dans l'Est du Québec.

D'après les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Relations de travail