•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie d’anesthésistes : le CISSS des Îles trouve une solution in extremis

Vendre d'une femme enceinte

Les femmes des Îles-de-la-Madeleine pourront accoucher dans l'archipel

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Îles-de-la-Madeleine a indiqué, dans un communiqué, qu'il maintiendra son service d'anesthésie au centre hospitalier des Îles-de-la-Madeleine.

Les femmes enceintes n’auront plus à être transportées en avion jusqu’à Québec pour leur accouchement.

Cependant, cette solution serait temporaire, selon certaines femmes touchées par la pénurie. Les dirigeants du CISSS leur auraient confirmé que le vol vers Québec serait reporté à la mi-février.

Un point de presse est organisé aujourd’hui par le CISSS des Îles à 16 h, heure des Îles-de-la-Madeleine.

Depuis samedi dernier, les femmes enceintes des îles étaient sur le qui-vive, à savoir si elles iraient accoucher loin de leurs familles.

Rappelons qu’encore ce matin, sept Madeliniennes enceintes affirmaient devoir prendre l’avion pour aller accoucher à Québec en raison du départ de l’anesthésiste du centre hospitalier des Îles-de-la-Madeleine.

En fin de semaine, plusieurs futures mères avaient été contactées par le Centre intégré de santé et de services sociaux des Îles-de-la-Madeleine, afin de les informer que le centre hospitalier ne sera pas en mesure de procéder à leur accouchement dans les prochaines semaines.

Parmi les femmes qui devaient accoucher sur le continent se trouvait Lisanne Landry, enceinte de 34 semaines.

« Moi j’avais juste 34 semaines, je trouvais ça un peu ridicule de partir aussi tôt pour Québec vu que ma grossesse va super bien. »

— Une citation de  Lisanne Landry

Les femmes déploraient le manque d’information du CISSS des îles.

« C’est l’enfer. On n'a aucune info, on se fait envoyer ça par petit bout. »

— Une citation de  Femme enceinte madelinienne anonyme

Les causes du manque d’anesthésiste sont toujours nébuleuses.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec