•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chasseurs autochtones : le premier ministre manitobain dit que Maclean's a inventé des citations incendiaires

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister.

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister.

Photo : La Presse canadienne / JOHN WOODS

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, allègue qu'une journaliste du magazine Maclean's a fabriqué des remarques incendiaires par rapport à des propos qui lui sont attribués sur les chasseurs autochtones.

Il y a quelques semaines, la rédactrice adjointe de Maclean's, Nancy Macdonald, s’est rendue au Costa Rica pour s’entretenir avec Brian Pallister.

Le reportage publié jeudi dans le magazine hebdomadaire donne un aperçu de la résidence des Pallister au Costa Rica et aborde également le sujet controversé de la chasse nocturne au Manitoba. Ce sujet avait fait réagir la semaine dernière lorsque M. Pallister l’avait qualifié de « guerre raciale ».

« Les jeunes hommes autochtones - dont une majorité sont des délinquants avec des antécédents judiciaires - vont tirer à la carabine en pleine nuit. Cela n’a aucun sens », lit le commentaire attribué à M. Pallister dans l’article signé par Mme Macdonald.

Les commentaires rapportés dans Maclean's suscitent encore une fois des réactions de militants autochtones et de membres des partis politiques.

Aucun enregistrement

Dans un communiqué publié lundi, la directrice des communications de M. Pallister, Olivia Baldwin-Valainis, fait savoir que le bureau du premier ministre conteste le compte-rendu de Maclean's.

Mme Baldwin-Valainis dit que son bureau a essayé à plusieurs reprises d’avoir un enregistrement de l’entretien et une copie des notes de Mme Macdonald et de Maclean’s en fin de semaine, mais en vain.

Mme Macdonald a précisé, lors d’une entrevue, que le magazine n’a pas l’habitude de fournir les notes d’un journaliste à ses sources. Elle dit que le bureau du premier ministre a demandé une copie de l’enregistrement audio, mais que l’entretien avec M. Pallister n’a jamais été enregistré.

La rédactrice adjointe explique qu’elle ne croyait jamais être invitée à rencontrer le premier ministre au Costa Rica, et que maintenant, elle croit que le bureau de Brian Pallister essaie de la décrédibiliser au lieu de traiter des commentaires de celui-ci.

Elle mentionne également qu’elle n’aurait pas attendu de revenir sur ses propos si elle se trouvait à la place du premier ministre.

J’aurais rectifié les faits tout de suite. J’aurais pensé que son administration aurait fait pareillement, jeudi [au moment de la publication]. Au lieu, ils ont attendu cinq jours.

Une citation de : Nancy Macdonald, rédactrice adjointe de Maclean's

Selon la journaliste, le gouvernement Pallister tente d’éviter de parler des commentaires choquants en niant que le premier ministre les a prononcés. Brian Pallister doit s’adresser aux médias mardi matin.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !