•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Gaspésie et les Îles solidaires avec les victimes de Québec

Chandelle

Des chandelles ont été allumées durant la veillée

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des veillées aux chandelles ont eu lieu à Matane, Gaspé et aux Îles-de-la-Madeleine en signe de solidarité avec les victimes de l'attentat survenu dimanche soir à Québec.

Dans chacun des trois endroits, une cinquantaine de personnes étaient présentes.

Elles tenaient à dire aux musulmans qu’ils ont toujours leur place dans la communauté.

Une cinquantaine de personnes regroupées au centre-ville de Gaspé avec des chandelles.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une cinquantaine de personnes se sont présentées au rendez-vous du centre-ville de Gaspé

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Les organisateurs des trois rassemblements expliquent leur démarche à Maude Rivard lors de l’émission Au cœur du monde

Deux personnes prennent la parole durant la veillée aux chandelles.

La Gaspésie et les Îles solidaires des victimes de Québec

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

À Matane, des adultes et de nombreux enfants ont participé à la rencontre qui a eu lieu au centre-ville.

Un des organisateurs, Mathieu Drouin-Crête, tenait à souligner sa solidarité envers les six victimes, les blessés et toute la communauté musulmane touchée de près ou de loin par le drame.

« Ils font partie du Québec actuellement et je crois que présentement on est là pour démontrer cet accueil-là. »

Un papa et son fils tiennent une chandelleAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ne nombreux enfants étaient présents

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Des musulmans tenaient à prendre la parole. Certains ont préféré livrer leurs états d’âme en poésie, d’autres, comme l’ingénieur junior Rabie Nahdi, ont parlé avec leur cœur. « C'est des gestes contre l’humanité ces actes-là. Ça touche tout ce qui est être humain. »

Tout le monde à des sentiments, personne ne veut pas voir de violence n’importe où sur la terre. On veut vivre en paix.

Une citation de : Rabie Nahdi
Receuillement d'une cinquantaine de personnes à MataneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une cinquantaine de personnes ont répondu à l'appel des organisateurs de Matane

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Mamoud Mbouombouo a rappelé que la religion musulmane prône la paix et non la violence. « Ce qui se passe dans le monde ce n’est pas notre islam. C’est leur islam. Je suis triste par rapport à ça. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec