•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bilan positif pour l'accueil des réfugiés syriens à Calgary

Des jeunes réfugiés syriens au Canada

Des jeunes réfugiés syriens au Canada

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il y a un peu plus d'un an, les Albertains accueillaient des milliers de réfugiés syriens. Leur intégration dans la communauté se poursuit et l'expérience semble être positive pour tous.

Selon le ministère du Travail de l’Alberta, entre le mois de novembre 2015 et le 31 décembre 2016, la province a accueilli 6522 réfugiés, dont 4533 provenant de la Syrie.

De ce nombre, un peu plus de 2000 sont venus s’établir à Calgary. C’est tout un exploit pour une ville de 1,3 million de résidents, selon Fariborz Birjandian, le PDG de la Société de l'immigration catholique de Calgary qui vient en aide aux réfugiés depuis 35 ans.

«  »

— Une citation de  Fariborz Birjandian, PDG de la Société de l'immigration catholique de Calgary

M. Birjandian ajoute que c’est une tâche complexe que d’accueillir autant de gens et qu’il est prouvé que le succès d'une telle initiative dépend grandement de l'engagement de tous. « Nous savons que les communautés qui embrassent l’installation de réfugiés ensemble ont un taux beaucoup plus élevé de succès », déclare-t-il.

Il donne en exemple le système scolaire qui a intégré dans ses rangs plus d’un millier d’élèves.

Fariborz Birjandian
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le PDG de la Société de l'immigration Catholique de Calgary, Fariborz Birjandian

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Cependant, les réfugiés ont des défis à relever.

L'intégration de ces familles se poursuit et, selon M. Birjandian, l’accent porte maintenant sur la recherche d'emplois. Plusieurs réfugiés ont dû apprendre l'anglais, mais maintenant, il s'agit de les aider à se trouver du travail.

Mahran Nerses est arrivé d’Alep pour venir s’installer à Calgary.

«  »

— Une citation de  Mahran Nerses

M. Nerses est maintenant étudiant à l’Université de Calgary et a trouvé un emploi.

Mahran Nerses
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mahran Nerses

Photo : Radio-Canada

Réaction aux attaques de Québec

Mahran Nerses a été surpris d'entendre parler de l’attaque dans une mosquée de Québec qui a fait six morts.

« C’est la première fois que j’entends parler d’un événement négatif comme cela au Canada , souligne-t-il. C’est un crime sérieux, mais les gens ne devraient pas réagir de façon excessive ».

« Surmonter la haine, c’est quelque chose que la société doit affronter unie », a-t-il déclaré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...