•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« C'est insultant » : un Métis demande au fédéral de remettre des artéfacts à son peuple

Jesse Donovan.
Le Métis Jesse Donovan a lancé une pétition pour demander au gouvernement fédéral de remettre des artéfacts appartenant à Louis Riel aux Métis. Photo: Radio-Canada / Jason Warick
Radio-Canada

Un Métis de la Saskatchewan réclame que le gouvernement fédéral remette à son peuple une série d'artéfacts métis abrités dans le Centre du patrimoine de la Gendarmerie royale du Canada, à Regina.

Jesse Donovan, étudiant métis en droit de l’Université de la Saskatchewan, a lancé une pétition pour demander aux autorités fédérales de les rapatrier immédiatement.

Nous estimons que la possession de ces artéfacts par la GRC est déraisonnable. C’est insultant.

Jesse Donovan, étudiant en droit

Parmi les objets qui se trouvent dans le musée de Regina, il y a un crucifix, un couteau, des habits ainsi que de la poésie qui appartenaient au leader métis exécuté Louis Riel.

Le gouvernement fédéral, quant à lui, affirme que les objets lui appartiennent, ce que conteste M. Donovan, dont les racines métisses sont situées à Meadow Lake, en Saskatchewan.

Selon lui, la possession des objets par Ottawa viole la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones pour lequel le Canada a récemment exprimé son appui sans réserve. L’étudiant ajoute que cette mainmise d’Ottawa sur les artéfacts va contre le désir du gouvernement de se réconcilier avec les Premières Nations et les Métis du pays.

Jesse Donovan dit que le gouvernement fédéral soutient que Louis Riel lui a fait don des objets. Or, selon lui, les objets ont été remis à la GRC avant que M. Riel soit exécuté. Il ne s’agit donc pas d’un don, dit-il.

« Le crucifix de Louis Riel est un immense objet de signification culturel et spirituel. Mais bien plus que cela, c’est un symbole de la résistance », affirme M. Donovan.

Dans une déclaration envoyée par courriel, Scott Bardsley, du bureau du ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, note qu’il existe des documents spécifiant que les articles appartiennent à la GRC. Il précise que le gouvernement prêterait les articles au Ralliement national des Métis pour une éventuelle exposition.

Jesse Donovan dit qu’il est incertain quant au lieu où les articles seraient entreposés ou qui décidera s'ils doivent être remis aux Métis. Il note que toute décision serait basée sur une consultation avec des Métis. Si le gouvernement fédéral refuse de remettre les artéfacts, Jesse Donovan assure qu’il traînera Ottawa devant les tribunaux.

 

Saskatchewan

Autochtones