•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Percé pourra aller de l'avant avec les travaux de réfection dès ce printemps

Quai de Percé

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Percé obtient le feu vert de Québec pour réhabiliter la plage et construire une nouvelle promenade, un projet de 15 millions de dollars. La Ville veut aussi trouver une façon de régler un autre dossier important : celui du quai qui a été ravagé par plusieurs tempêtes et ce, dans un contexte où il n'y a pas de conseil municipal.

Cette nouvelle réjouit les résidents de Percé qui poussent un soupir de soulagement.

L’urgence de la situation fait en sorte que les procédures sont devancées. C’est une bonne nouvelle pour le milieu touristique et la Ville de Percé.

Cathy Poirier, femme d'affaires de Percé

Au cours des dernières années, Percé a été durement touché par les tempêtes. Des réparations temporaires ont été effectuées pour stabiliser les berges et protéger les infrastructures en attendant des travaux de réfection majeurs, qui devaient s'amorcer en janvier 2018.

Mais les fortes marées de décembre et de janvier ont créé de nouveaux dégâts et fragilisé la côte.

Québec a donc décidé d'accélérer les procédures. Les travaux de recharge de la plage et la construction d'une nouvelle promenade pourront débuter dès ce printemps. La Ville de Percé pourra accorder un contrat de 1,1M$, sans appels d'offre pour compléter les études et la confection des plans et devis.

Le ministre des Affaires municipales peut autoriser un contrat de gré à gré en vertu de l'article 573 de la loi sur les cités et villes. Les travaux seront exclus du contrat et seront couverts en grande partie par le ministère de la Sécurité publique. Il s'agit d'une mesure exceptionnelle.

Par ailleurs, le quai appartient toujours à Pêches et Océans. Selon une entente de principe entre le Ministère et la Ville, Pêches et Océans détruirait le quai actuel et en reconstruirat un neuf et pour le céder ensuite à la Ville. Selon nos informations, il serait difficile de refaire la plage dans l'état actuel des choses, sans d'abord régler le problème du quai.

La question est de savoir si la Ville peut s'entendre avec Pêches et Océans dans un contexte où il n'y a pas de conseil municipal, à la suite de la démission du maire et de cinq conseillers.

Élections à l'automne

D'autre part, tout porte à croire qu'il n'y aura pas d'élections municipales à Percé ce printemps.

Selon ce qu'a appris Radio-Canada, la commissaire mandatée par le ministère des Affaires municipales pour gérer la Ville verra son mandat prolongé jusqu'en novembre, au moment des élections générales municipales.

D'après un reportage de Bruno Lelièvre

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique