•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’analphabétisme, toujours une préoccupation en Mauricie

Journée d'alphabétisation familiale chez COMSEP à Trois-Rivières.

Journée d'alphabétisation familiale chez COMSEP à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Centre d'organisation mauricien de services et d'éducation populaire de Trois-Rivières (COMSEP) ne manque pas de travail dans la région. On estime qu'une personne sur deux est analphabète dans certaines municipalités de la Mauricie.

Dans certains quartiers populaires de Trois-Rivières, le taux d'analphabétisme atteint les 37 %, selon la coordonnatrice générale chez COMSEP, Sylvie Tardif.

Dans certaines régions, certains territoires de la Mauricie, certains villages, ça peut-être 50 % de problèmes majeurs de lecture et d'écriture.

Une citation de : Sylvie Tardif, coordonnatrice générale chez COMSEP
Sylvie Tardif, coordonnatrice générale de l'organisme COMSEP à Trois-RivièresAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sylvie Tardif, coordonnatrice générale de l'organisme COMSEP à Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

COMSEP propose une série d'activités pour permettre de faire de la lecture en famille et l’organisation a souligné la journée de l'alphabétisation familiale vendredi.

À cette occasion, parents et enfants étaient invités à prendre part à des activités ludiques permettant d'apprivoiser la lecture.

De la grande visite

Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, a profité de l'occasion pour visiter l'organisme qui a souffert des compressions budgétaires imposées par le gouvernement Couillard dans les dernières années.

Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proux, visite l'organisme COMSEP de Trois-Rivières à l'occasion de la journée d'alphabétisation familiale.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proux, visite l'organisme COMSEP de Trois-Rivières à l'occasion de la journée d'alphabétisation familiale.

Photo : Radio-Canada

Le centre trifluvien a encaissé des coups durs dans la foulée des compressions budgétaires imposées par le gouvernement Couillard. L'année dernière, l'organisme a enregistré un déficit de 75 000 $.

L'organisme dit s'attendre à recevoir sa part des 9 millions de dollars promis en décembre dernier pour les programmes d'action communautaire.

« Ça ne comblera pas toutes les coupures qu'on a eues, mais ça nous aiderait énormément », mentionne Sylvie Tardif.

J'ai répondu à la demande positivement parce que je crois en leur mission, parce que nous savons que c'est nécessaire, que c'est utile.

Une citation de : Sébastien Proulx, ministre de l'Éducation
Sébastien Proulx, ministre de l'ÉducationAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sébastien Proulx, ministre de l'Éducation

Photo : Radio-Canada

Mais pour remplir sa mission, la direction affirme qu'elle aurait besoin du double de son budget actuel.

En attendant une annonce du ministre, les administratrices se croisent les doigts.

D'après les informations de Camille Carpentier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !