•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donald Trump signe un décret pour empêcher les islamistes radicaux d'entrer aux États-Unis

Donald Trump signe un autre décret sur les frontières.

Donald Trump signe un autre décret sur les frontières.

Photo : Reuters

Reuters

Donald Trump a signé vendredi un décret renforçant les contrôles aux frontières dans le but d'empêcher les islamistes radicaux d'entrer aux États-Unis.

« Je mets en place de nouvelles mesures de contrôle pour maintenir les terroristes islamiques radicaux hors des États-Unis d'Amérique », a déclaré Donald Trump lors d'une cérémonie au Pentagone.

« Nous ne voulons laisser entrer dans notre pays que ceux qui soutiendront notre pays et aiment profondément notre peuple », a ajouté le président.

D'après le décret et ses annexes diffusés par la Maison-Blanche, les autorités américaines vont interdire pendant trois mois l'arrivée de ressortissants de sept pays à majorité musulmane : Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen.

Washington va aussi arrêter pendant quatre mois le programme d'admission et de réinstallation de réfugiés de pays en guerre, toutes nationalités confondues. Quant aux réfugiés syriens ils seront définitivement interdits d'entrée, jusqu'à nouvel ordre.

Pour l'année budgétaire 2016 les États-Unis avaient admis 84994 réfugiés du monde entier, parmi lesquels un peu plus de 10 000 Syriens. L'administration Trump vise dorénavant « pas plus de 50 000 » réfugiés cette année.

Réagissant aux nouvelles mesures, la plus jeune lauréate du prix Nobel, Malala Yousafzai, a eu ce message pour le président.

Je suis navrée que le président Trump ait fermé la porte aux enfants, mères et pères qui fuient la violence de la guerre. Je suis navrée de voir que les États-Unis tournent le dos à leur fier passé de pays d’accueil pour les réfugiés et les immigrants, ces personnes qui ont aidé à construire les États-Unis, prêts à travailler fort pour avoir la chance de commencer une nouvelle vie.

Malala Yousafzai
Donald Trump, président des États-Unis  

Le chef de la Maison-Blanche a également signé un décret qui doit, a-t-il dit, lancer la reconstruction de l'armée américaine en « développant un programme pour de nouveaux avions, de nouveaux navires, de nouvelles ressources et de nouveaux outils pour nos hommes et femmes en uniforme. »

Deux ONG appellent au maintien du programme américain pour les réfugiés

Le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont appelé samedi Donald Trump à maintenir un accueil aux États-Unis pour les réfugiés fuyant les guerres et les persécutions.

Le président américain a signé un décret qui suspend pour quatre mois le programme d'admission de réfugiés et interdit temporairement l'accès au territoire américain pour des ressortissants venant de Syrie et de six autres pays à majorité musulmane.

Trump estime que ces restrictions se justifient par la protection des Américains contre d'éventuelles attaques terroristes.

« Les besoins des réfugiés et des migrants à travers le monde n'ont jamais été aussi grands et le programme américain de réinstallation est l'un des plus importants du monde », écrivent
les deux ONG dans un communiqué commun.

 

International