•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ancien directeur général de la ville soupçonné par la GRC d'avoir accepté un pot-de-vin

L'ancien directeur de la Ville de Winnipeg, Phil Sheegl

L'ancien directeur de la Ville de Winnipeg, Phil Sheegl

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Gendarmerie royale du Canada au Manitoba (GRC) allègue dans des documents présentés en cour que l'ancien directeur de la Ville de Winnipeg a donné des renseignements privilégiés sur le nouveau quartier général de la police à une entreprise qui lui a versé 200 000 $. Selon ces documents, il a ensuite partagé l'argent avec l'ancien maire de la ville.

Dans les renseignements fournis à un juge dans le cadre de l'enquête sur la construction du quartier général de la police de Winnipeg, les enquêteurs affirment que l'ancien directeur de la Ville Winnipeg, Phil Sheegl, aurait fait preuve d'abus de confiance.

La GRC allègue aussi que le propriétaire de Caspian Construction a donné un pot-de-vin à Phil Sheegl afin que la firme soit avantagée dans l'attribution d'un contrat pour transformer l’ancien bureau de Postes Canada en quartier général pour le Service de police de Winnipeg.

La GRC affirme aussi que Phil Sheegl avait donné la moitié du paiement de 200 000 $ à Sam Katz, l'ancien maire de Winnipeg, et lui aurait indiqué qu'il s'agissait d'un prêt. Selon un affidavit, l'argent aurait été transféré à un compte qui pourrait appartenir au maire.

« Ce paiement intervient moins de deux semaines après que Phil Sheegl ait obtenu le pouvoir d'attribuer des contrats pour le projet du quartier général de la police. C’est un projet pour lequel Caspian obtiendra plus tard un contrat dépassant 100 millions de dollars », affirme le Sergent Breanne Chanel dans un affidavit fourni à un juge en juin 2016.

Cette information a été donnée au juge afin d'obtenir des données de comptes de banque. Les enquêteurs sont tenus de présenter des preuves à un juge afin d’appuyer leur demande aux institutions financières de fournir les documents requis.

Robert Tapper, l’avocat qui représente Phil Sheegl et Sam Katz, a reconnu que le propriétaire de la compagnie Caspian, Armik Babakhanians, a payé Phil Sheegl et que ce dernier a donné de l’argent à Sam Katz, mais il a nié les allégations d'abus de confiance.

Ce versement n'est pas contesté par M. Sheegl et M. Katz. L’avocat a déclaré que le paiement fait par la compagnie Caspian à l’ancien directeur de la Ville faisait plutôt partie d’une transaction immobilière de 327 000$ que ses clients ont complété avec Armik Babakhanians en mai ou juin 2011.

« Nous savions depuis le début que Sam faisait du développement immobilier en Arizona, et nous savions depuis le début que Phil faisait du développement immobilier en Arizona, et nous savions que tous les deux étaient amis et faisaient des affaires ensemble », a déclaré Robert Tapper.

« L'allégation qui est faite est beaucoup plus grave que d'avoir enfreint certaines règles éthiques. La GRC dit qu'ils ont pris un pot-de-vin », ajoute l’avocat.

Armik Babakhanians a refusé tout commentaire.

L'enquête de la GRC est toujours en cours.

Aucune allégation n'a été prouvée devant les tribunaux. Aucunes accusations n'ont été déposées.

Ce sont les premières allégations faites par la GRC depuis le début de l’enquête sur la construction du nouveau quartier général de la police du centre-ville de Winnipeg, un achat et une rénovation de 214 millions de dollars, soit 79 millions de dollars de plus que prévu.

Le bureau de la police a ouvert ses portes en juin 2016, quatre ans après la date prévue. La GRC a commencé à étudier le projet de construction en 2014, après que le ministère de la Justice a demandé à la GRC d'examiner une vérification du projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !