•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un plan de modernisation pour la police de Toronto

Une voiture de la police de Toronto

Une voiture de la police de Toronto

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le groupe de travail responsable de la modernisation du service de police de Toronto a déposé son nouveau plan d'action, jeudi après-midi, lors de la rencontre de la Commission des services policiers de la métropole.

Un texte de Marie-Christine Rioux

Le plan contient un total de 32 recommandations.

Elles visent surtout la modification de la culture institutionnelle de la police, le virage vers les nouvelles technologies, l'augmentation de la transparence et le rapprochement des agents avec le public.

Notre plan d’action est surtout axé sur une approche plus intelligente de la police.

Une citation de : Mark Saunders, chef de la police de Toronto.

Ce document est le résultat du travail d’un comité formé de six policiers et de six membres du public à la suite de consultations publiques qui ont été menées l'automne dernier afin de permettre à la communauté de s’exprimer sur ses besoins en matière de services policiers.

Le personnel de la police a également été consulté.

Protestation d’un groupe de défense de la communauté LGBTQ

Le groupe Queer Crash The Beat brandit des bannières roses.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le groupe Queer Crash The Beat scandait des slogans contre le profilage racial et sexuel de la part de la police.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Au début de la séance de la Commission des services de police de Toronto, un groupe d’une dizaine d’hommes s’est levé pour entonner une chanson contre le profilage racial et sexuel de la part de la police.

Selon l'un des membres du groupe Queer Crash The Beat, Ron Rosenes, beaucoup de travail reste à faire pour améliorer les relations avec la communauté LGBTQ et les personnes atteintes du VIH.

Les excuses doivent se remplacer par de l’action.

Une citation de : Ron Rosenes, membre du groupe « Queer Crash The Beat »

Ron Rosenes fait ainsi référence à l'arrestation musclée d'un suspect survenue en début de semaine à Toronto, lors de laquelle un agent dit notamment à un témoin qui filmait la scène de s’éloigner parce qu’autrement le suspect lui « cracherait au visage et lui transmettrait le sida. »

Le nouveau plan d’action mise justement sur un changement de la culture d’entreprise de la police de Toronto.

Gel des embauches et des promotions

Le chef de police de Toronto Mark Saunders durant la présentation du Plan d'action et de modernisation.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef de la police de Toronto Mark Saunders souhaite une transition vers une police plus intelligente.

Photo : CBC / John Rieti

Afin de réduire les coûts de fonctionnement de la police de Toronto, le rapport propose également un gel des embauches et des promotions durant trois ans.

L’Association des policiers dénonce ce plan de modernisation. Ses membres auraient voulu être davantage consultés.

De son côté, Mark Saunders a spécifié que la police aura recours de manière plus fréquente à ses partenaires, dont des agents de sécurité.

Il cite en exemple un appel pour vol dans une automobile : « Les agents n’auraient qu’à se rendre sur les lieux afin que ces derniers soient sécuritaires. Ils téléphoneraient ensuite à une autre ressource qui, elle, prendrait les démarches suivantes en charge. »

Cette mesure doit permettre de réduire le nombre d’heures supplémentaires des policiers.

Les principales recommandations du plan d'action proposé :

  1. Agents connectés : tous les agents disposeront de téléphones intelligents. Ces cellulaires contiendront des applications liées à des bases de données
  2. Utilisation augmentée des données afin de permettre aux policiers de mieux prévoir leurs interventions et d’être plus proactifs
  3. Gel des embauches et des promotions pour trois ans afin de dégager 60 millions de dollars d’ici 2019
  4. Rendre la police plus transparente et plus redevable à la communauté
  5. Rapprocher les policiers du public, notamment en divisant leurs tâches en trois champs d’activités: agents de quartier, policiers dédiés aux appels d’urgence et unités d’investigations

Pour sa part, le maire John Tory croit que des changements sont nécessaires alors que le budget annuel de la police dépasse 1 milliard de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !