•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le peintre Kent Monkman revoit l'histoire du Canada

Photo de Kent Monkman et du tableau

Portrait du peintre Kent Monkman et du tableau : The Subjugation of Truth

Photo : Courtoisie de Kent Monkman

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Depuis vingt ans, l'artiste peintre Kent Monkman décrit l'impact de la colonisation et des politiques gouvernementales sur les peuples autochtones du Canada dans son art, notamment dans ses tableaux de grand format.

Un texte de Kevin Sweet

Dans le cadre des célébrations des 150 ans du Canada, le peintre Kent Monkman présente sa nouvelle exposition intitulée : Shame and Prejudice: A Story of Resilience.

Photo du tableauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Tableau du peintre Kent Monkman : The Massacre of The Innocents

Photo : Courtoisie de Kent Monkman

Il voit là une opportunité de réviser l'histoire canadienne. Il présente des images plus contemporaines et plus collées à la réalité des Autochtones d'aujourd'hui, notamment de ceux qui vivent dans les réserves.

Selon lui, dans l'histoire de l'art, les peuples autochtones sont souvent illustrés comme faisant partie du passé, dans des paysages révolus, et non dans le présent.

Photo du tableauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Tableau du peintre Kent Monkman : The Daddies

Photo : Courtoisie de Kent Monkman

Dans l'histoire de l'art en Amérique du Nord ce sont souvent des images romantiques des Autochtones qui sont peintes.

Kent Monkman, peintre

Un projet de longue haleine

Kent Monkman est un descendant des Cris du Manitoba. Il a passé les trois dernières années à peindre une quinzaine de tableaux de grande dimension, de 2 mètres de hauteur par 3 mètres de largeur.

Les histoires racontées à travers ses peintures sont nombreuses. Mais le thème de la violence faite aux femmes dans les réserves est récurrent.

On voit aussi des anges, qui représentent l'impact du christianisme, et l'ours qui est une figure emblématique et spirituelle des peuples autochtones.

Photo du tableauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Tableau du peintre Kent Monkam : Le Petit dejeuner sur l'herbe

Photo : Courtoisie de Kent Monkman

Dans mes tableaux il y a une tension entre deux mythologies. Celle des Européens et celle des Autochtones.

Kent Monkman, peintre

Ce n'est pas pour rien qu'on y voit des clins d'oeil à Francis Bacon, Michel-Ange et même Picasso.

Son art est à la fois absurde, tragique et teinté d'humour... et absolument nécessaire.

Photo du tableauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Tableau du peintre Kent Monkman : The Scream

Photo : Courtoisie de Kent Monkman


Kent Monkman
Shame and Prejudice: A Story of Resilience
Du 26 janvier au 4 mars 2017
Art Museum de l'Université de Toronto (Nouvelle fenêtre)

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !