•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kamloops, première cité des abeilles de Colombie-Britannique

Une abeille

Une abeille (archives)

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

La ville de Kamloops, en Colombie-Britannique, bourdonne de jubilation depuis mardi. Son conseil municipal a voté unanimement pour une motion qui en fait officiellement une Bee City, à savoir une ville qui s'engage à protéger les pollinisateurs et leur habitat.

Après Chestermere, en Alberta, et Toronto, en Ontario, c’est au tour de Kamloops de devenir la troisième ville du Canada, mais la première de la Colombie-Britannique, à brandir bien haut l’étendard de la protection des abeilles.

Cette certification implique un engagement plus accru de la Ville pour tout ce qui a trait à la protection des pollinisateurs et suppose un travail de sensibilisation des résidents, entreprises et organisations locaux. L’objectif est d’offrir aux petites ouvrières des écosystèmes sains où elles sont à même de s’épanouir et de subsister.

La Ville songe déjà à créer davantage d’espaces verts et s’engage à planter de nouvelles fleurs pour occuper les pollinisateurs.

La motion a été proposée par Lisa Strachan, de Tourism Kamloops, et défendue par Glenn Grant, directeur général du BC Wildlife Park. Mme Strachan se réjouit de cette désignation qui va redonner aux résidents de Kamloops un sentiment de fierté. « Nous allons particulièrement nous démarquer grâce à cette certification », dit-elle.

Glenn Grant et Lisa Strachan, Kamloops, Colombie-Britannique

Glenn Grant et Lisa Strachan, Kamloops, Colombie-Britannique

Photo : CBC

Une affirmation que Glenn Grant s’est empressé d’appuyer en ajoutant que « la Ville souhaite être le leader en la matière et ouvrir la voie pour que d’autres villes suivent l’exemple ».

Colombie-Britannique et Yukon

Animaux