•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Tu vas attraper le sida », dit un policier à un témoin qui filmait une arrestation

Des policiers tentent de maîtriser un homme noir qui est allongé au sol.

Les policiers tentent de maîtriser un homme accusé d'avoir agressé une policière.

Photo : The Eyeopener / Alanna Rizza

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le suspect d'une agression impliquant une policière à Toronto a été maîtrisé au pistolet Taser. Un passant a filmé la scène où l'on voit des policiers repousser les témoins.

La police de Toronto dit qu’elle examinera les circonstances qui ont mené à l’usage de la force par des policiers qui tentaient de maîtriser un suspect.

Dans une vidéo obtenue par CityNews, on peut voir un homme noir allongé au sol. On entend la décharge d’un pistolet Taser.

Un des agents donne ensuite des coups de pied à l'individu en lui ordonnant de cesser de résister à son arrestation.

Le directeur des communications de la police de Toronto, Mark Pugash, explique que la vidéo n’illustre pas tout le contexte de l’altercation et que l’homme était violent.

M. Pugash précise que le suspect, en plus d’avoir attaqué une policière, a frappé et craché sur un agent. Il aurait aussi mordu un agent alors qu’il se trouvait au sol et que les policiers tentaient de le maîtriser.

Un suspect maîtrisé au pistolet Taser

Dans la vidéo, un agent dit au témoin qui filmait la scène de s’éloigner parce qu’autrement le suspect lui crachera au visage et lui transmettra le sida.

L’agent menace aussi de saisir son téléphone cellulaire. Mais selon la police de Toronto, les policiers n’en ont pas l’autorité.

Si quelqu’un est en train de filmer et qu’il n'obstrue pas [le chemin des policiers], il est autorisé à poursuivre son enregistrement.

Une citation de : Mark Pugash, directeur des communications de la police de Toronto

La police explique avoir reçu un appel vers 9 h 15 au sujet d'une employée qui aurait été agressée dans un commerce, près des rues Dundas et Church.

En arrivant sur les lieux, une policière aurait été attaquée à son tour.

Selon la porte-parole de la police de Toronto, Allyson Douglas-Cook, le suspect est maintenant en détention. Il n’a pas été conduit à l’hôpital.

Les deux femmes ont quant à elles été blessées légèrement.

Des témoins sous le choc

Annie Arnone, journaliste au journal étudiant The Eyeopner de l’Université Ryerson, a été témoin de l’événement. Après que l’homme eut été placé dans une auto-patrouille, elle l’a aperçu donner un coup de pied dans la vitre qui s’est fracassée.

C’est à ce moment, explique-t-elle, que les policiers ont tiré sur lui avec un pistolet Taser. Ils l’ont ensuite projeté au sol et ont tiré à nouveau.

Les gens [qui ont assisté à la scène] étaient tous sous le choc et confus. L’homme ne démontrait aucun signe de résistance.

Une citation de : Annie Arnone, témoin oculaire

Le geste des policiers est inexcusable selon le coordonnateur de la Coalition torontoise sur la responsabilisation de la police, John Sewell.

La police ne devrait jamais frapper ni tirer sur un individu qui gît sur le sol.

Une citation de : John Sewell, coordonnateur de la Coalition torontoise sur la responsabilisation de la police

Le directeur des communications de la police de Toronto, Mark Pugash, précise que les agents doivent minimiser l’usage de la force et que les circonstances qui ont mené à cet événement seront examinées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !